Les articles de la rubrique Idées n’expriment pas nécessairement le point de vue de l’organisation mais de camarades qui interviennent dans les débats du mouvement ouvrier. Certains sont publiés par notre presse, d’autres sont issus de nos débats internes, d’autres encore sont des points de vue extérieurs à notre organisation, qui nous paraissent utiles.

Quoi de commun entre Couchsurfing, BlaBlaCar, LeBonCoin, et des mastodontes de la « nouvelle économie numérique » comme Uber et Airbnb ?

« Ça va mieux » : telle est désormais la ritournelle de Hollande à propos de la situation économique. La formule est apparue à la mi-avril et, depuis, revient en boucle. Alors, qu’est-ce qui va mieux et pour qui ?

Puisque les publicitaires se prennent souvent de nos jours pour les prophètes des temps à venir, laissons d’emblée la parole à l’un d’entre eux, Maurice Lévy, le patron de Publicis.

Uber une merveilleuse aventure technologique ? En fait, l’usage d’applications mobiles de mise en contact d’utilisateurs avec des conducteurs serait compatible avec d’autres formes d’organisation du transport des personnes.

Le débat fait rage au sein des économistes standard : le capitalisme est-il condamné à la stagnation économique ou peut-il rebondir grâce à une nouvelle vague d’innovations ? 

On s’est d’abord frotté les yeux : quelques plumitifs ultralibéraux agitent désormais l’idée d’un « revenu universel de base », qui est même maintenant étudiée par des officines gouvernementales. Rassurons-nous.

Uber est l’entreprise emblématique de la nouvelle économie dite « collaborative », mieux définie par les termes « économie du service à la demande »1 où...

Entretien. Porte-parole d’Attac, Thomas Coutrot revient sur les Panama papers, l’évasion fiscale et l’activité du mouvement social sur ces questions.

Benjamin Lemoine, éditions La Découverte, 2016, 22 euros. 

Pages

Nos articles sont publiés sous licence Créative Commons. Voir les détails.