Les articles de la rubrique Idées n’expriment pas nécessairement le point de vue de l’organisation mais de camarades qui interviennent dans les débats du mouvement ouvrier. Certains sont publiés par notre presse, d’autres sont issus de nos débats internes, d’autres encore sont des points de vue extérieurs à notre organisation, qui nous paraissent utiles.

La taxe carbone qui pèsera sur les ménages mais dont de nombreuses entreprises seront exonérées, ne permettra pas de réduire les émissions de gaz à effet de serre. Elle risque, en revanche, de provoquer un rejet des politiques écologiques chez les travailleurs.

Lors de l’application en 2005 du marché des émissions de gaz àeffet de serre (GES), Rhodia a mis en service un nouveau procédé industriel pour la fabrication d’intermédiaires Polyamides dans deux usines en Corée et au Brésil.

En confiant au marché la réduction des émissions de gaz à effet de serre, le protocole de Kyoto permet aux entreprises des pays industrialisés de continuer à polluer au détriment des pays du Sud, tout en faisant peser les surcoûts sur les consommateurs.

Au Pérou, la politique de l’État assure à n’importe quel prix la spoliation des ressources énergétiques péruviennes par les entreprises multinationales, principalement minières, pétrolières et gazifères.

À quelques jours de l’ouverture de la conférence de Copenhague, la commision nationale écologie du NPA fait le point sur les dangers qui pèsent sur le climat et les fausses solutions proposées par les gouvernants.

Qu’est-ce qui peut justifier que le gouvernement fasse l’apologie permanente d’un procédé industriel cher, dangereux pour la santé publique et pour l’environnement ? Un lobby industriel, bien sûr !

L’urgence du passage à l'action

Sans prétendre répondre à la totalité des arguments qu’Agnese Pignataro expose tout au long de son article «La question animale: un débat à ouvrir dans le mouvement anticapitaliste», on souhaiterait revenir ici sur certains aspects de son propos qui nous paraissent particulièrement...

Une grande partie du mouvement de libération animale, en France comme ailleurs, s'oppose au capitalisme.

Pages

Licence créative commons

Nos articles sont publiés sous licence Créative Commons. Voir les détails.