Renouveler les politiques locales de l’énergie

Par le CLER, Passager Clandestin, 2016, 10 euros. 

Ce livret explique comment installer, sur le terrain, la transition énergétique imposée par le réchauffement climatique. Pour les auteurs, pas question de sortir du système capitaliste pourtant cause du basculement climatique. Le mot « adaptation » cité dix fois dans le premier paragraphe de la conclusion donne le ton du travail mené par le CLER, réseau pour la transition énergétique, composé d’associations, d’entreprises, d’organismes publics, de citoyenEs. La promotion des énergies renouvelables est leur but, et peu importe si les capitalistes les accompagnent...

Cela dit, l’ouvrage donne des pistes utiles à explorer pour quiconque veut sortir des énergies fossiles. Se fondant sur des constats, des études, des chiffres, il relate des expérimentations locales, dans différents domaines producteurs de gaz à effet de serre : énergie, isolation, alimentation, agriculture, transport… Comme sur l’île de Sein où les habitants cherchent depuis 30 ans à produire leur électricité avec les ressources locales (vent, mer, soleil). Depuis 2013, des actionnaires (essentiellement des îliens) ont créé une société qui estime que 100 % des besoins énergétiques pourraient être couverts par les renouvelables pour un coût équivalent, voire moindre. Leur projet permettrait d’investir autrement les 400 000 euros annuels que coûte le fioul des groupes électrogènes utilisés.

Mais, ces expériences n’abordent jamais les questions essentielles – « produire pour quoi ? Qui décide ? » –, ni celle des services publics (de l’énergie, des transports…) où les producteurs et les usagers discutent, contrôlent, décident. Les « territoires à énergie positive » (tepos) ne peuvent avoir qu’une portée limitée dès l’instant que l’énergie reste une marchandise aux mains des prédateurs capitalistes. Le NPA est engagé dans une autre démarche qui ne laisse aucune place à la croissance et au capitalisme verts.

Sophie Ozanne

Licence créative commons

Nos articles sont publiés sous licence Créative Commons. Voir les détails.