Musique : Opération Aphrodite

De Gérard Manset, Warner, 2016, 17 euros. 

Le mage Manset est de retour et frappe très fort. Quarante-six ans après La Mort d’Orion, le premier album concept français, Manset ose l’impensable : adapter en musique l’œuvre poétique de Pierre Louys, l’un des pères du symbolisme revendiqué par les surréalistes.

Manset, 70 ans, est sans doute le dernier géant de la chanson française. Nourri d’ésotérisme et de fantasmagorie, il revient avec Louys à la mythologie grecque d’Orion pour une alchimie unique où la déesse Aphrodite convoque Odysseus, Arété, Tryphé, Chrysis, Orphée, Phrasilas et autres membres du panthéon hellénique.

La voix magique de Chloé Stéphani incarne Chrysis et dit les textes de Pierre Louys, tandis que Gérard Manset se réserve les poèmes et les chansons originales (c’est le moins que l’on puisse dire). La guitare, électrique ou pas, est tenue par Manset lui-même, tandis que Vincent Chavagnac et Eric Mula s’occupent des flûtes et cuivres. Le format de l’album n’est certes pas destiné aux radios FM avec des compositions qui s’étirent de 6 à 11 minutes.

Nature et nudité, amours et courtisanes peuplent les chansons. Manset y laisse éclater ses obsessions et ses fantasmes, où des symboles « réactionnaires » peuvent-être convoqués pour être mieux renversés : « Je pleure, sur notre lys, la fleur qui depuis Charlemagne a su fleurir et qui a peur… Frère de Lampedusa, peuple nu de Lampedusa, mon frère, terre éclatée, abandonnée, perdue qui t’a vendu ?… Faites-les taire et renoncer à gouverner la terre… »

Les mélodies de Manset envoûtent et nous plongent dans un âge d’or où la culture classique se fracasse en délires poétiques. Et, pour mieux nous perdre, Manset parsème le très beau livret de cette Opération Aphrodite d’illustrations de René Brantonne, extraites de romans SF des années 1950. Bienvenue dans les dédales de Manset !

Sylvain Chardon

Licence créative commons

Nos articles sont publiés sous licence Créative Commons. Voir les détails.