Mai 68 : sous les pavés, la rage

Éditions Arcane 17, collection « Polar rouge », 250 pages, 20 euros. Commander à la Librairie La Brèche.

Au milieu des nombreux ouvrages publiés à l’occasion des cinquante ans des événements de mai-juin 1968, Sous les pavés, la rage détonne. 

25 histoires noires… et rouges

Recueil de 25 textes, écrits notamment par des auteurEs de polar, le livre nous propose de multiples points de vue sur Mai 68, au travers de nouvelles ou de courts textes qui oscillent entre souvenirs et fiction. On retrouve des noms du polar français (Didier Daeninckx, Catherine Fradier, Cloé Mehdi, Jean-Hugues Oppel), mais aussi notre camarade Alain Krivine, sollicité pour un projet qui entend donner la part belle à « la contestation sur tous les tons »

L’ensemble est, comme c’est souvent le cas lorsqu’un nombre si importants d’auteurEs sont réunis, inégal, mais de très bonne tenue. C’est tour à tour drôle, sombre, triste, gai, farfelu. Ça parle de « 68 » sous divers points de vue, de manière parfois surprenante, au travers de l’enquête d’un flic, d’un chagrin d’amour, d’un braquage qui tourne mal ou d’une… colonie sur Mars. Bref, on ne s’ennuie pas, et on se rend une fois de plus compte que la littérature et la politique ne se marient jamais aussi bien que lorsque l’on laisse le champ libre aux auteurEs et à leur créativité. 

Julien Salingue

Licence créative commons

Nos articles sont publiés sous licence Créative Commons. Voir les détails.