« La dé-fête du travail », images mouvementées, festival de cinéma d’Attac (14e édition)

Comme le dit le site du festival : « Alors que les générations précédentes avaient acquis au fil du temps de plus en plus de protections et de garanties associées au travail, on fait désormais machine arrière : recul de l’âge de la retraite il y a peu et aujourd’hui la "loi El Khomri" qui amorce le démantèlement du code du travail. Ce n’est là que le début d’une longue série de régressions sociales imposées par Bruxelles sous la pression des marchés financiers. Et c’est un gouvernement prétendument socialiste qui, bien loin de renouer avec l’esprit du Front populaire ou du Conseil national de la Résistance, a entrepris de nous empoisonner le travail... » Attac est dans le camp de ceux qui ne se résigne pas à cela.

Pour continuer la mobilisation, direction le cinéma 5 Caumartin, à Paris Saint-Lazare, du 30 septembre au 2 octobre. Au menu, des courts métrages dont Le plan de bataille des financiers, un sujet de François Ruffin réalisé par Olivier Azam / Les Mutins de Pangée ; des documentaires dont Entrée du personnel de Manuela Fresil ; des débats dont « Je travaille donc je suis », « Bientôt tous inscrits à l’insécurité sociale ? », « Y a-t-il une vie après le salariat ? ». Le tout accompagné du « Ti time » quotidien de la SCOP-TI (ex-Fralib) ! Et pour finir le mardi 4 octobre, une projection pour les scolaires de Comme des lions : il vaut mieux avertir tout de suite les plus jeunes...

Informations complètes sur le festival

Licence créative commons

Nos articles sont publiés sous licence Créative Commons. Voir les détails.