La bataille de Florange

De Jean-Claude Poirson. Sortie le mercredi 26 octobre. 

Ce film documentaire retrace la lutte des salariés d’Arcelor à Florange contre leur patron, le géant international de l’acier Laskshmi Mittal. Le film suit les ouvriers dans leurs actions (locales mais aussi la marche de plus de 300 kilomètres sur Paris) et les négociations avec l’État et les représentants locaux de l’entreprise. Il montre l’inventivité et la fraternité durant la lutte, mais aussi les contrecoups douloureux sur la vie personnelle des plus mobilisés.

Les images illustrent les promesses non tenues des deux présidents successifs, Sarkozy à Gandrange et Hollande à Florange : les deux derniers hauts fourneaux de Lorraine sont désormais éteints... Elles montrent aussi que, grâce à leur lutte, les sidérurgistes ont réussi à limiter les dégâts : une partie des emplois a été préservée et Arcelor a développé d’autres fabrications. Mais, sur le plan politique, la désespérance a porté le Front national à la mairie de Hayange...

Mais le film laisse perplexe par la tendance de la caméra à se braquer quasi exclusivement sur les gilets oranges de la CFDT : si celle-ci a, avec Édouard Martin, joué un rôle important dans le conflit, on ne saura presque rien sur les discussions entre salariés, le fonctionnement de l’intersyndicale… On pourra aussi discuter le bilan tiré en terme d’emplois. Quant à l’épilogue sur l’élection d’Édouard Martin... comme député européen PS, il n’était sans doute pas nécessaire. Ou alors pas sous cette forme...

Henri Wilno

 

Licence créative commons

Nos articles sont publiés sous licence Créative Commons. Voir les détails.