Ford Blanquefort : même pas mort !

Éditions Libertalia, 96 pages, 8 euros.

Un recueil de textes et de dessins qui a pour objectif de faire entendre une lutte, celle des salariéEs de Ford à Blanquefort, qui refusent que l’usine ferme en silence, et qu’elle ferme tout simplement. Il est terrible de voir une multinationale décider très facilement de liquider un site, de virer des centaines de salariéEs ; de voir les pouvoirs publics, les collectivités territoriales, l’État, un gouvernement… laisser se produire une telle catastrophe sociale. Une fermeture d’usine est devenue presque un acte banal. À tel point que s’y opposer est devenu mission impossible. 

Faire du bruit, sortir de l’isolement

L’idée de faire un livre date de la journée de concert-débat du 21 avril dernier à Blanquefort. Des intellectuelEs, des artistes, chanteurs ou humoristes, sont venus soutenir les salariéEs de Ford. Cette initiative a permis de mettre un peu de lumière sur la situation de l’usine, et la solidarité qui s’est exprimée a fait du bien à tout le monde. Cela faisait suite au don d’une série de dessins de presse, de la part de nombreux dessinateurs, pour illustrer le journal de lutte de la CGT-Ford, le Bonne Nouvelle, entre mars et juin de cette année.

Nous avons voulu montrer cette générosité, cette solidarité, cette connexion entre les milieux ouvrier et intellectuel-artistique : nous pouvons nous retrouver sur une bataille, au moins le temps d’une soirée, le temps d’un tract ou d’un livre.

Ce livre veut prolonger cette expérience, montrer que le « Tous ensemble », ce ne sont pas seulement les liens entre les salariéEs de diverses entreprises ou secteurs. Dans la population, nous sommes très nombreux à être concernés par le sort d’une usine, le sort de ses salariéEs, par l’avenir des emplois, comme nous sommes concernés par le sort d’une école ou d’une maternité. Nous souffrons de la division, de l’éparpillement, d’une conscience collective abimée. Il y a besoin de se reconnecter entre nous, de recréer du lien, de reconstruire notre camp social.

C’est pourquoi nous avons voulu faire un livre avec quelques noms connus, des artistes et intellectuels dont nous apprécions le travail et qui, nous l’espérons, vont pouvoir faire écho à notre colère et faire connaître largement notre bataille.

Le résultat, c’est ce livre qui regroupe 12 textes de Chalandon, Castino, Le Corre, Binet, Manotti, Morel, Juliette, Didier Super, Meurice, Halimi, les Pinçon-Charlot, Blanchet et 30 dessins signés Emma, Cami, Faujour, Urbs, Vizant, Bar, Brouck, Large, Man, Colloghan, CharlieDelta, Lasserp, Besot, RayClide, Giemsi, Java, Plantu. Nous les citons touTEs car nous tenons encore à les remercier touTEs. 

Les textes et les dessins sont chouettes, et nous espérons que ce livre sera utile. En tout cas, ça aura été un plaisir pour celles et ceux qui ont apporté leur soutien, et pour nous de coordonner le tout.

Béa et Philippe

Licence créative commons

Nos articles sont publiés sous licence Créative Commons. Voir les détails.