Festival BD d'Angoulême : Pierre Christin reçoit le prix Goscinny

La conférence de presse du 46e festival d’Angoulême s’est tenue le 20 novembre à la Philharmonie de Paris (la Villette). 

Cet événement a été l’occasion de célébrer une nouvelle fois la rencontre entre la musique et le neuvième art, de dévoiler le programme du festival qui se tiendra du 24 au 27 janvier 2019, d’annoncer les sélections pour les différents prix mais aussi de désigner le lauréat 2019 du prix Goscinny du meilleur scénariste. Et cette année c’est Pierre Christin qui reçoit le prix, pour son dernier album Est-Ouest, ainsi que pour l’ensemble de sa carrière.

Instants d’émotion intense

Il était temps car Est-Ouest est quand même le 99e album publié par l’auteur qui a collaboré avec les plus grands dessinateurs. Est-Ouest est publié en collaboration avec le dessinateur Philippe Aymond, chez Dupuis, collection Aire libre. Entre « flower power » et catastrophe nucléaire de Tchernobyl, le scénariste de Valérian et Laureline se dévoile. 

On suit l’auteur dans ses voyages autour du globe, du grand Ouest américain aux territoires les plus reculés du bloc communiste en pleine guerre froide. Comment oublier l’album Parties de chasse (1982) où Christin, en compagnie de Bilal, annonçait la chute du stalinisme avec bien des années d’avance ! Sur cette route qui relate 50 ans de carrière, il rencontrera Jean-Claude Mézières, Enki Bilal ou encore Jean Giraud. Des instants d’émotion intense qui donneront lieu à une exposition inédite à Angoulême !

Sous la présidence d’Harlan Coben

La 46e édition du festival international sera placée sous la présidence de Harlan Coben, qui ne devrait toutefois pas pouvoir être présent. Soyons rassuré, plus de 20 collections privées seront réunies pour illustrer le génie du maître états­unien de l’imaginaire, dans une exposition qui explosera les murs de la vieille cité charentaise. Pour ne pas être en reste avec le monde des comics américains, le festival souhaitera le 80e anniversaire de Batman à l’Alpha, Médiathèque. La BD européenne ne sera pas en reste avec la célébration de Manara (de Pratt à Caravage), la saga de Jérémie Moreau (fauve d’or 2018), un panorama des éditions Futuropolis ou un aller-retour avec Jean Harambat. La Manga City va encore se développer avec un espace de presque 3 000 mètres carrés. 

Comme les années précédentes, une collaboration avec le festival de Jazz à Vienne donnera l’occasion au dessinateur Brecht Evens d’improviser pendant un concert de Chassol, tandis que la musique de la Philharmonie de Paris sera hantée par les illustrations de Hansel et Gretel.

Cerise sur le gâteau, la mobilisation des auteurs contre la précarité de leur statut sera enfin reconnue par une initiative financière de la région en souhaitant que le ministère de la Culture suive. Ce n’est pas gagné !

Sylvain Chardon

Est-Ouest, éditions Dupuis, 136 pages, 26 euros.

Licence créative commons

Nos articles sont publiés sous licence Créative Commons. Voir les détails.