Fajara. Calais : sur le chemin de l’espoir

-A +A
Culture
idées

Isabelle Grenet est une documentariste qui paye de sa personne. Quand on organise une projection, elle se déplace et vient pour raconter. Elle n’hésite pas non plus à nous accompagner sur le marché où nous distribuons des tracts annonçant la projection. Eh bien à Calais, c’est la même chose : elle s’installe plusieurs mois sur la « Jungle », de l’automne 2015 au printemps 2016. Elle entre alors en contact avec les migrantEs, avec les militantEs des assos, tout simplement en vivant avec eux la vie de la « Jungle ». Elle éprouve la dure vie du campement soumis aux intempéries, au rythme des tentatives de passage, des interventions plus ou moins musclées des flics, au travers de la solidarité qui unit, dans la survie, les migrantEs et les militantEs.

Ainsi en est-il de son film. Elle n’y défend pas un point de vue politique d’une façon didactique. Elle montre simplement la réalité des liens qui se tissent, l’inventivité des relations sociales en situation de précarité extrême, l’émotion brutale face à l’absurde répression qui incendie – et c’est presque beau – les dunes calaisiennes, la gaieté qui transparaît dans le regard des acteurs du drame, la fraîcheur des Anglais, bricoleurs géniaux, qui posent leurs camions juste pour venir en aide, comme pour réparer la vilenie de leur gouvernement… Pour finir, un message d’espoir : ce qu’on fait là, ça sert à quelque chose, pour de vrai. Et l’espoir n’est pas (toujours) vain...

Allez voir ce film, même si pour cela vous devez en organiser vous-même la projection !

Vincent Gibelin

Pour plus d’informations : http ://fajara.fr 

Pour tout contact : fajara@riseup.net