Exposition : « Sites éternels. De Bâmiyân à Palmyre, voyage au cœur des sites du patrimoine universel »

-A +A
Culture
idées

Au Grand Palais à Paris. Jusqu’au 9 janvier 2017. Entrée gratuite. 

Sous le patronage de l’Unesco, une exposition permettant de découvrir ou de redécouvrir les splendeurs de grands sites archéologiques, aujourd’hui dans des zones à risque : Bâmiyân, Khorsabad, Palmyre, la Mosquée des Omeyyades de Damas et le Krak des Chevalier. Des sites du patrimoine universel particulièrement menacés par les conflits en Afghanistan et au Moyen-Orient. Il s’agit de sensibiliser à la notion de patrimoine en danger par l’évocation de sites emblématiques. Selon l’Unesco, pour la seule Syrie, les six sites du patrimoine mondial ainsi que d’innombrables autres sites culturels et archéologiques ont été endommagés ou pillés, voire détruits à différents degrés.

L’exposition plonge le visiteur au cœur de ces sites grâce à une projection d’images des lieux à 360° dans l’espace d’exposition. L’émergence de nouvelles techniques de prises de vue par drones et de reconstitutions numériques ont permis en effet d’avoir un relevé de l’état actuel de ces sites devenus inaccessibles car situés en zone de conflit. Aux images filmées sont intégrées de façon dynamique des documents d’archives, dessins, gravures, photographies anciennes, donnant la mesure de l’évolution des différents sites à travers le temps.

Les quatre sites présentés dans l’espace universel sont importants pour quatre civilisations différentes. Khorsabad, ville de la Haute-Antiquité fondée par le roi Sargon II (713-706 av. J.-C.) dans la province de Ninive, fut l’une des capitales du grand empire néo-assyrien qui réussit à dominer la plus grande partie du Proche-Orient dans la première moitié du Ier millénaire avant notre ère. Palmyre, au cœur du désert, à mi- chemin entre la côte méditerranéenne et l’Euphrate, ancien relais caravanier dont on retient la splendeur à l’époque romaine mais dont l’existence remonte au IIe millénaire avant notre ère. La Grande Mosquée, édifiée au cœur de Damas par la dynasties des Omeyyades (661-750), est l’un des plus anciens chefs-d’œuvre de l’architecture islamique. Enfin, le Krak des Chevaliers, château fort datant de l’époque des croisades, situé dans l’ouest de la Syrie, est l’un des châteaux croisés les plus prestigieux et les mieux conservés.

Nous ne pouvons pas oublier que, dans ces zones de conflit, avant le patrimoine et sans que cela n’enlève rien à sa dégradation, ce sont d’abord des êtres humains qui meurent, souffrent, fuient, et que nous ne devrions pas moins bien les protéger et les accueillir que les trésors de leur histoire...

Milo

Nos articles sont publiés sous licence Créative Commons. Voir les détails.