Exposition : Degas, danse, dessin

Le Musée d’Orsay rend hommage à Edgar Degas, à l’occasion du centenaire de sa mort, avec une exposition qui se propose d’évoquer l’amitié entre Degas et Paul Valéry.

Son fort lien d’amitié avec Degas inspira un livre à Paul Valéry, composé de textes et d’images : Degas, Danse Dessin, publié en 1937, vingt ans après la mort du peintre.

Valéry et Degas en regard

Degas, bien qu’ayant été une des principales figures du mouvement impressionniste, s’est toujours démarqué par le choix de ses centres d’intérêt : pas de réalisation en plein air, goût pour les éclairages artificiels, concentration sur le mouvement, la transformation des corps dans l’effort (danseuses mais aussi chevaux), les expressions des visages sous l’effort. Il se distingue aussi par sa technique du crayon et par son « système de lignes » pour parvenir à la représentation du mouvement. 

L’exposition met en regard des extraits du livre de Valéry et des œuvres de Degas : dessins, peintures et sculptures. Une chronique sociale intéressante, qui nous éclaire sur la condition des « petits rats », jeunes enfants vendues dès leur plus jeune âge et constituant les réserves de plaisir de messieurs qui venaient faire leur choix dans les coulisses des salles de spectacle. Remarquables aussi sont les pastels représentant les femmes exerçant leur profession et leur expression de souffrance sous les effort fournis (repasseuses, blanchisseuses).

Sylvie Tridon 

Licence créative commons

Nos articles sont publiés sous licence Créative Commons. Voir les détails.