Exposition : August Sander, Persécutés/persécuteurs, des hommes du XXe siècle

Mémorial de la Shoah, du 8 mars au 15 novembre 2018. Entrée gratuite, fermé le samedi.

Le Mémorial de la Shoah expose des séries de portraits réalisés par le photographe August Sander à l’époque du troisième Reich. 

Né en 1876 d’une famille de mineurs, August Sander ira travailler en exploitation minière très jeune. À 16 ans, il se découvre une passion pour la photographie après l’acquisition de son premier appareil. En 1910, il s’installe à Cologne après la faillite de son studio en Autriche et se lie d’amitié avec les animateurs du « groupe des artistes progressistes de Cologne » (Gruppe progressiver Künstler) au début des années 1920. Ils sont orientés très à gauche et leurs recherches sont façonnées par l’effervescence révolutionnaire de cette période.

Une exposition glaçante

Il entreprend le projet de dresser le portrait de la société allemande au sortir de la Première Guerre mondiale, qu’il intitulera « Hommes du xxe siècle ». Il y ajoutera les photographies des personnes emprisonnées réalisées par son fils communiste mort en prison en 1944. August Sander est aujourd’hui reconnu comme une des figures les plus importantes de la photographie documentaire.

Dans l’exposition « Persécutés/persécuteurs, des hommes du xxe siècle », le Mémorial de la Shoah nous montre 120 photos d’identité de Juifs persécutés ainsi que des portraits, réalisés en 1938, de nazis qui se faisaient photographier dans son studio.

Les portraits de persécutés et de prisonniers politiques font face à des photos de nazis dans une salle ovale. C’est assez glaçant. 

Sylvie Tridon 

Licence créative commons

Nos articles sont publiés sous licence Créative Commons. Voir les détails.