Beijing Stories

De Song Peng-Fei, avec Ying Ze, Luo Wenjie et Zhao Fuyu. Sortie mercredi 6 janvier 2016.

«Est-ce ainsi que les hommes vivent ? », la formule se trouve dans un poème d’Aragon, chanté notamment par Léo Ferré. Est-ce ainsi que les hommes (et les femmes) vivent dans la Chine d’aujourd’hui ? Et pas dans une campagne lointaine mais à Pékin (Beijing). Trois destins se croisent. Deux des personnages vivent dans des logements souterrains obscurs, bas de plafond, sans vrais sanitaires, et inondés en cas de pluies trop importantes. Comme le dit Peng-Fei dans une interview : « Sous les pieds de la florissante capitale moderne existe un autre espace où vit une autre population. »

Xio Yun, une jeune fille, ne veut pas rester une danseuse de bar : elle aspire à toute force à travailler dans un bureau. Yong Le vit en récupérant ce qu’il peut trouver dans les maisons promises à la destruction. La famille Jin a une maison : autour d’elle, tout a été démoli et les Jin espèrent donc revendre leur terrain à bon prix aux promoteurs qui vont aménager la zone, et pouvoir alors s’installer ailleurs. Ils survivent en attendant et s’endettent. Les personnages se rencontrent et se perdent après des moments de solidarité. Les opérations immobilières, les démolitions, les relogements remodèlent la ville en permanence. à voir.

Henri Wilno

]

Licence créative commons

Nos articles sont publiés sous licence Créative Commons. Voir les détails.