BD : 46e festival d’Angoulême

Du 24 au 27 janvier. 

Placé sous la présidence du grand auteur américain Richard Corben, le 46e festival d’Angoulême compte bien encore décoiffer la planète BD cette année. 

Le festival s’ouvrira dès le mercredi 23 janvier au soir avec la proclamation publique du Grand Prix 2019. La profession (les auteurEs) a déjà voté une première fois et désigné trois noms qui seront départagés à Angoulême. Deux hommes et une femme, tous les trois déjà auteurs cultes :

– le français Emmanuel Guibert (54 ans). Son œuvre est à la fois exigeante et novatrice dans la forme. Que ce soit pour traiter la montée du nazisme (Brune) ou la guerre en Afghanistan (le Photographe) ;

– la japonaise Rumiko Takahashi (60 ans) est l’autrice de bandes dessinées la plus vendue au monde, notamment avec son fameux Eisner Hall. Reine du « shonen manga », elle affiche ouvertement son progressisme dans un Japon toujours très conservateur ;

– l’étatsunien Chris Ware (50 ans) a commencé sa carrière sous l’aile protectrice du grand Art Spiegelman. Il a su rapidement trouver son style et créé des personnages originaux (Jimmy Corrigan) et même cassé la forme de l’album de bande dessinée avec ses Building stories.

Programmation copieuse

Si le suspense est entier pour la proclamation du Grand Prix, la programmation du festival est connue et copieuse1. Musique et dessins avec la Philharmonie de Paris sur des illustrations du conte Hansel et Gretel, et jazz avec le musicien Christophe Chassol et le dessinateur Brecht Evens qui improviseront en live. 

Plus de 30 expositions (gratuites et payantes) couvriront l’ensemble du spectre de la BD en commençant par le « comics » halluciné de Corben2 tandis que Batman, qui fête ses 80 ans, prendra son envol des remparts de la ville vers l’Alpha médiathèque, que Manara célèbrera Caravage à l’Espace Franquin et que les auteurs de manga seront largement affichés. Chapiteaux commerciaux des éditeurs et ateliers sauvages dans les rues se côtoieront comme tous les ans. L’évènement culturel du 9e art à ne pas manquer !

Sylvain Chardon 

Licence créative commons

Nos articles sont publiés sous licence Créative Commons. Voir les détails.