Créer des emplois en baissant les salaires ?

Les articles de la rubrique Idées n’expriment pas nécessairement le point de vue de l’organisation mais de camarades qui interviennent dans les débats du mouvement ouvrier. Certains sont publiés par notre presse, d’autres sont issus de nos débats internes, d’autres encore sont des points de vue extérieurs à notre organisation, qui nous paraissent utiles.

De Michel Husson, Éditions du Croquant, 2015, 9 euros. 

Michel Husson décortique les études qui prétendent fonder une vérité première à laquelle souscrivent désormais la droite et la plus grande partie du PS : la baisse du coût du travail crée de l’emploi.

Il montre la fragilité de ces études et les acrobaties statistiques auxquelles certains de leurs auteurs se sont livrés. L’imprécision des résultats de ces travaux n’empêche pas administrations économiques et décideurs politiques de les utiliser pour promouvoir la réduction des cotisations sociales employeurs (les fameuses « charges ») et les attaques contre le SMIC. Michel Husson dénonce en particulier l’entourloupe qui consiste à ne pas tenir compte du coût des allègements de cotisations sociales pour le budget, et bien sûr à ne pas aborder les utilisations alternatives qui pourraient être faites des milliards d’euros qui leur sont consacrés... et des vrais emplois qu’elles permettraient de créer. Ainsi les 22 milliards d’allègement de 2009 auraient pu être consacrés à la création de 647 000 emplois publics au salaire moyen. Michel Husson conclut en affirmant que les baisses de « charges » n’ont jamais créé un emploi en France.

Si la lecture du livre paraîtra ardue à beaucoup de lecteurs de l’Anticapitaliste, elle peut, comme l’auteur lui-même le souligne, se faire en sautant certains passages techniques. Elle sera particulièrement utile aux étudiants en économie pour faire face au déferlement idéologique qui s’abat sur eux...

Henri Wilno

Licence créative commons

Nos articles sont publiés sous licence Créative Commons. Voir les détails.