3 mai 1968 : quand l’étincelle étudiante a mis le feu à la plaine

Le 3 mai 1968, sur demande du recteur, les forces de police pénètrent dans la Sorbonne pour évacuer plusieurs centaines d’étudiantEs réunis dans la cour. Plusieurs d’entre eux sont arrêtés. La nouvelle se répand comme une traînée de poudre, et des manifestations spontanées éclatent dans le Quartier latin, qui vont culminer le 10 mai avec la « nuit des barricades ». Quelques jours plus tard, la France connaît le plus grand mouvement de grève de son histoire. 

Retour sur ces première journées de mai avec des acteurs et actrices des événements parisiens. Les paroles rapportés ici sont extraites de la série d’interviews « Mai 68, tout changer », produites et réalisées par le NPA, progressivement mises en ligne depuis le 16 avril à l’adresse dans une rubrique dédiée sur notre site. Propos recueillis par Jean-Marc Bourquin, Florent Michaux, Tarik Safraoui, Julien Salingue et Frédéric Speelman.

 

Licence créative commons

Nos articles sont publiés sous licence Créative Commons. Voir les détails.