Hôpitaux

Nos articles sont publiés sous licence Créative Commons. Voir les détails.

Depuis le 30 octobre, trois responsables de la CGT de l’hôpital de Bastia sont en grève de la faim. Le syndicat majoritaire au sein de l’établissement entend dénoncer des suppressions de postes et une pénurie qui touche aussi bien le matériel que les médicaments.

Lundi 23 novembre, les salariéEs du centre hospitalier Guillaume-Régnier bloquent l’entrée de ce que tout le monde connaît à Rennes comme le CHGR... Un barrage filtrant plutôt symbolique tenu par quelques dizaines de grévistes de la CGT et de Solidaires.
Avec des trémolos dans la voix, Marisol Touraine, ministre de la Santé a salué les personnels de santé « héroïques », en ouvrant les derniers débats parlementaires sur la loi dite de « modernisation du système de santé ».
L’intersyndicale n’en doute pas, le directeur général profite de la situation pour imposer son protocole, refusé par tous les syndicats de l’AP-HP à l’exception de la CFDT...
Ce midi (lundi 23 novembre), les salarié-e-s du Centre Hospitalier Guillaume Régnier bloquent l’entrée de ce que tout le monde connaît à Rennes comme le CHGR. Barrage filtrant, plutôt symbolique, tenu par quelques dizaines de grévistes de la CGT et de Solidaires.
Ce vendredi 13 novembre, le plan blanc a été déclenché à l’Assistance publique - Hôpitaux de Paris depuis 22 h 30.
Après la haute trahison de la direction de la CFDT, l’intersyndicale CGT-SUD-FO-UNSA-CGC lance un ultimatum à Martin Hirsch : « si le soir du 17 novembre, le protocole du 27 octobre n’est pas retiré, alors la question de la grève totale, illimitée jusqu’à son retrait sera à l’ordre du jour ».
Marin Hirsch a trouvé dans la direction du syndicat CFDT de l'AP-HP, organisation syndicale minoritaire avec 15% des voix des salariés  de l'AP-HP,  un laquais pour signer son plan "d'économies" .
Face à la mobilisation déterminée des salariés de l'AP HP, Martin Hirsch, directeur général de l'AP HP avait perdu la première manche.
Le projet de loi de financement de la Sécurité Sociale, actuellement en discussion au parlement, prévoit un "effort inédit de 3,4 milliards d’euros" en 2016.

Pages

S'abonner à Hôpitaux