Hôpitaux

Nos articles sont publiés sous licence Créative Commons. Voir les détails.

Depuis le 30 octobre, trois responsables de la CGT de l’hôpital de Bastia sont en grève de la faim. Le syndicat majoritaire au sein de l’établissement entend dénoncer des suppressions de postes et une pénurie qui touche aussi bien le matériel que les médicaments.

Communiqué du NPA. Crise des urgences : les conséquences d'une politique
Plusieurs conflits ont éclaté à l’Assistance publique – hôpitaux de Paris (AP-HP), l’établissement public régional de santé de la région parisienne... 
Le 26 novembre dernier avait lieu à Paris la réunion nationale de la Commission santé sécu social protection sociale du NPA. Une trentaine de camarades venus de 12 régions différentes y ont participé, dont notre candidat à l’élection présidentielle.
Les salariéEs (majoritairement des femmes) des deux cliniques privées de Tarbes sont en grève reconductible depuis le 8 novembre. Ces deux sites appartiennent depuis peu au groupe Médipôle, un des géants de la santé privée.
La direction du CHU de Toulouse a fini par céder, face à la forte mobilisation des grévistes et au risque que ce mouvement se propage aux autres services (voir l’Anticapitaliste n°356). Elles ont gagné sur la quasi-totalité de leurs revendications !
3200 accouchements, 1200 Procréations médicales assistées et 1200 IVG par an, témoignent de l’activité des équipes de la maternité des Bluets, au service des femmes, des bébés et de leur famille depuis 80 ans, dans une démarche historique pionnière pour la prise en compte des besoins des femmes,
Suite à la décision d’organiser un référendum (voir l’Anticapitaliste n°357), les grévistes ont envoyé un courrier à la direction, au conseil d’administration, à la mairie de Bordeaux (Juppé est président d’honneur de l’Ehpad), à l’ARS, précisant qu’elles refusaient ce référendum...
Lors d’une conférence de presse le 24 octobre, David Margueritte, vice-président de la région Normandie, a annoncé la réduction massive du nombre de places dans les IFSI (Instituts de formation en soins infirmiers), ainsi que la fermeture d’un IFSI et de 10 IFAS (Instituts de formations d’aid
Le PLFSS (Projet de loi de financement de la Sécurité sociale), voté en première lecture par la quasi totalité du PS (6 abstentions des « frondeurs ») à l’Assemblée nationale, programme une énième couche d’austérité, avec 3,5 milliards de moins pour le budget de la santé.

Pages

S'abonner à Hôpitaux