Hôpitaux

La colère monte dans les hôpitaux. La première assemblée générale, le 10 octobre, du collectif inter-hôpitaux a été un énorme succès.

Le 29 novembre, à Rennes, six jeunes défenseurs de l'hôpital de Carhaix étaient jugés en appel sous l'accusation de « violence volontaires », après avoir été justement relaxés des mêmes faits en première instance par le tribunal de Quimper.
Le 29 novembre, aura lieu, à Rennes, le procès en appel de 6 jeunes carhaisiens qui avaient participé à la défense de l'hôpital de Carhaix, menacé de fermeture.
Les plus grandes inquiétudes sont permises quant à la place faite à la santé dans le nouveau gouvernement.
Hôpitaux : préparer le rebond


Entretien avec Paul Cesbron, gynécologue-obstétricien retraité, ancien chef de service de la maternité du centre hospitalier de Creil et fondateur du comité de défense de l'hôpital de Creil.


Depuis le début du mois d'octobre, le personnel de l'hôpital Antoine Béclère de Clamart, qui emploie 1500 personnes, est mobilisé contre les conséquences du projet de restructuration de Assistance publique-Hôpitaux de Paris (AP-HP)*.  
Par un décret issu de sa loi « Hôpital patient santé », la ministre de la Santé, Roselyne Bachelot, vient d’autoriser la pratique de consultations médicales par internet dès 2011.
Les réformes de l’hôpital qui impliquent toujours plus de tâches avec toujours moins de personnels ont des répercussions sur les conditions de travail et la santé des agents, et par conséquent sur la qualité du service rendu aux malades.
Contre la loi Bachelot, plus de 44 hôpitaux sont en grève depuis des semaines. À Paris notamment, une flambée de grèves reconductibles touchent plusieurs hôpitaux, dont Tenon et Béclère, depuis le 4 octobre.

Pages

Licence créative commons

Nos articles sont publiés sous licence Créative Commons. Voir les détails.

Souscrire à Hôpitaux