Hôpitaux

Le Premier ministre Jean Castex prévient ne pas croire au « consensus mou » et prétend conclure le Ségur de la Santé dans les jours qui viennent et régler « à court terme » le dossier des retraites.

Le mois dernier, alors que les services de réanimation du Grand Est et d’Île-de-France étaient submergés, l’hôpital Robert-Picqué, comme plusieurs autres établissements du département, accueillait des malades dans son service de réanimation.
Confronté à l’épidémie de coronavirus, Macron annonçait au personnel hospitalier, le 25 mars, une « réponse de court terme » sous forme d’une prime exceptionnelle et « à l’issue de cette crise, un plan massif d’investissements et de revalorisation de l’ensemble des carrières sera constru
Pauline Salingue, syndicaliste CGT au CHU de Toulouse, raconte la mobilisation du jour sur l’hôpital et les perspectives.
Est-ce que tu peux nous dire pourquoi on est là aujourd'hui ?
À l’hôpital, l’hygiène et la gestion du risque de la contagion, c’est notre métier… Depuis des années, des protocoles détaillés définissent le type de protection que les soignantEs et les différents intervenantEs doivent porter pour protéger les patientEs, se protéger eux-mêmes et ne p
À l’hôpital et pour les professionnelEs de santé, sur le « front » du Covid, les dernières semaines ont marqué un répit : moins de malades arrivant aux urgences ; moins de patientEs en réanimation, davantage de sorties, même si les décès restent nombreux.
Jeudi 23 avril, à Oakland près de San Francisco, près d’une centaine d’infirmières de l’hôpital Kaiser ont bravé les interdictions liées au confinement pour manifester leur colère face à la gestion de la crise par la direction de l’hôpital.
On ne peut pas dire que l’annonce d’une prime aux soignantEs ait suscité l’enthousiasme dans les hôpitaux et cliniques.
Quand il s’agit de parler, Macron et son gouvernement sont là. Pour la santé et l’hôpital, ils promettent un « jour d’après » avec « un plan massif d’investissement », des « revalorisations de carrière ». Mais quand il faut passer aux actes, c’est une autre affaire.
Nous avons tenu une première réunion virtuelle de la commission santé du NPA 33, l’occasion de débattre de la situation entre militants et sympathisants travaillant dans le secteur de la santé, de confronter nos réalités, mais aussi de discuter de ce que cette crise révèle, ce qu’elle change dans

Pages

Licence créative commons

Nos articles sont publiés sous licence Créative Commons. Voir les détails.

Souscrire à Hôpitaux