Hôpitaux

Au collectif inter-urgences, la barre des 50 services en grève est franchie.

Le 9 mai, en prenant la tête de la manifestation parisienne contre la casse de la fonction publique programmée par le gouvernement, les grévistes des services d’accueil des urgences de l’AP-HP ont été rejoints par des collègues de la psychiatrie, qui bataillent depuis bien plus lon
Pour échapper à l’extrême violence policière contre les manifestantEs du 1er Mai, quelques dizaines de personnes se sont réfugiées dans l’hôpital de la Pitié-Salpêtrière. Le début d’une manipulation et d’un mensonge d’État…
Le 1er mai à Paris, les violences policières, dès le départ de la manifestation, n’ont pas dissuadé les grévistes des urgences de l’AP-HP de former un cortège particulièrement dynamique et haut en couleurs hospitalières.
Après la victoire, en début d’année des Urgences de Mondor, la grève est relancée à Saint Antoine à Paris en mars, et s’étend.
La victoire des personnels des urgences de l’hôpital Henri-Mondor, qui ont obtenu 8 postes d’infirmièrEs et 4 postes d’aides-soignantEs, au terme de 8 jours de grève, en janvier dernier, n’est pas étrangère à la mobilisation qui s’étend actuellement dans les services d’accueil des urgences (S
Retour sur la longue grève du Centre hospitalier du Rouvray (mars-juin 2018). 
Après une première initiative en janvier, 500 personnes, professionnelEs, patientEs, familles de patientEs, ont manifesté à Paris jeudi 21 mars. 
Après une première initiative en janvier, ce sont 500 personnes, professionnelLEs, patientEs, familles de patientEs, qui ont manifesté à Paris jeudi 21 mars.  
C’est au pas de charge que Macron et sa ministre Buzyn entendent faire adopter, sans que les enjeux en soient perçus , leur contre-réforme de la santé.

Pages

Licence créative commons

Nos articles sont publiés sous licence Créative Commons. Voir les détails.

S'abonner à Hôpitaux