Pour en finir avec l’impunité sur le harcèlement sexuel au travail !

Vendredi 9 mars 2018, 12:00
Département: 

Rassemblement le 9 mars à 12h devant les Prud'hommes de Paris

Durant des années, une salariée de la Poste a subi harcèlement et violences sexuelles de la part de son supérieur hiérarchique. Elle s'est murée dans le silence, par peur des retombées sur son emploi mais aussi par peur des regards, comme si c'était elle, la coupable, celle qui aurait provoqué... Elle a eu peur, durant des années, peur d'aller au travail, peur de le perdre. Elle s'est enfoncée dans la dépression. D'autres victimes du même supérieur hiérarchique ont pourtant parlé... tout cela sera classé sans suite par la Poste. Ce supérieur hiérarchique a été couvert par la direction de l'entreprise sciemment. Lorsque cette salariée surmonte enfin sa peur et entame une procédure de reconnaissance des faits de harcèlement sexuel, la Poste s'empresse de mettre en retraite son agresseur, avant la fin de l'enquête, ce qui met fin à la procédure. L'agresseur part même avec les honneurs et reste à ce jour impuni car les faits sont prescrits sur le plan pénal lorsque la salariée porte enfin plainte. C'est donc finalement la Poste, l'employeur, qui est poursuivi devant les Prud'hommes pour harcèlement sexuel et moral. Ce procès est important : une femme sur cinq est victime de harcèlement sexuel au cours de sa carrière. Alors soyons nombreux-ses à répondre à l'appel lancé par la fédération Sud PTT à se rassembler devant le tribunal des Prud'hommes de Paris le vendredi 9 mars à partir de 12h, le procès aura lieu à partir de13h.