Entreprises

Cela pourrait paraître dérisoire, mais cela constitue une manière de tenir. Nous organisons une soirée concert le samedi 2 mars dans la salle du Grand Parc à Bordeaux, présentée comme une soirée de solidarité avec la lutte contre la fermeture de l’usine.

Dans la continuité des ordonnances de destruction du code du travail, une loi « Pénicaud 2 » est à l'examen à l’Assemblée nationale.
Les ordonnances n’ont pas suffi. Avec la loi Pacte présentée le 18 juin par Bruno Le Maire, ministre de l’Économie, le gouvernement entend continuer à dépouiller les salariéEs de leurs droits.
En appelant à la mobilisation, le 30 juin, contre la fermeture de leur usine et les différents projets de fermetures de sites, les salariéEs de Ford Blanquefort remettent dans le champ politique la question des licenciements.
Vu de l’extérieur comme de l’intérieur, c’est le calme plat. Nous n’avons pas l’impression que la fermeture de l’usine a été annoncée pour fin 2019 et que la procédure de licenciements (« plan de sauvegarde de l’emploi » – PSE) sera lancée dès le 26 juin. 
À la veille du vote du texte à l’Assemblée, l’intersyndicale appelait à un temps fort mardi 12 juin. Le moins que l’on puisse dire, c’est que les grévistes de Lyon se sont saisis de cet appel.
Quand les contre-réformes et restructurations décidées en haut relancent la lutte des classes en bas : effets imprévus de l’arrogance gouvernementale et patronale…
Voici l’appel à l’initiative de la Cgt-ford pour une manifestation unitaire le samedi 30 juin à Bordeaux.
La nouvelle direction d’Air France refusant d’entendre ses revendications, l’intersyndicale d’Air France appelle de nouveau à la grève du 23 au 26 juin. 
Depuis l’annonce de sa volonté de désengagement le 27 février dernier, on s’en doutait, on le craignait, Ford pouvait à tout moment franchir un pas de plus vers la liquidation de l’usine. C’est donc arrivé le jeudi 7 juin lors d’un Comité d’entreprise extraordinaire.

Pages

Licence créative commons

Nos articles sont publiés sous licence Créative Commons. Voir les détails.

S'abonner à Entreprises