Entreprises

Publié par Rue 89 Bordeaux. Débat chaud bouillant, concerts surchauffés, la journée de soutien aux Ford Blanquefort restera comme un moment fort du combat pour sauver l’usine

À partir de la mobilisation pour la défense de l’usine Ford Blanquefort, les discussions et la mobilisation s'élargit.
Depuis quelques semaines, le dossier de la formation professionnelle est au cœur des discussions entre « partenaires sociaux », avec une volonté gouvernementale d’en contrôler la gestion, assurée jusque-là par les dits « partenaires », en contrepartie de prétendues concessions sur l’assurance
Dans les 7 prochains jours, d’ici le 20 mars, la ministre du Travail Muriel Pénicaud rendra un avis qui pourrait être le licenciement, bien que l’inspection du travail réitère son refus du licenciement (voir l’Anticapitaliste n°417).
Avec un taux de chômage officiel aux alentours de 10% et une réalité de plus de 6 millions de personnes recensées sans emploi ou dans des emplois précaires, sous-qualifiés, sous-payés, la question de l’emploi reste au cœur de la situation sociale en France.
Du 6 au 15 mars, la direction de Geodis au port de Gennevilliers a convoqué 11 délégués CGT à des entretiens préalables avant « sanctions pouvant aller jusqu’au licenciement ». L’un d’eux subit depuis le 22 février une mise à pied conservatoire.
Qu’on se le dise : l’hôpital-entreprise c’est fini. C’est du moins le message que tente de faire passer Agnès Buzyn, ministre de la Santé.
Ce lundi 12 février, la direction organisait une fête à Gare de Lyon pour les 80 ans de la SNCF. Au menu : animations, petits-fours et cocktails pour célébrer la privatisation du rail.
Publié par France TV Info. Philippe Poutou, porte-parole du NPA et salarié de l'usine Ford à Blanquefo

Pages

Licence créative commons

Nos articles sont publiés sous licence Créative Commons. Voir les détails.

S'abonner à Entreprises