Entreprises

Lundi 14 octobre, des agents des trains Grandes Lignes et Banlieue ont déposé le sac en faisant valoir leur droit de retrait suite à 7 agressions dont 5 en un week-end.

La direction de Godyear Dunlop repart à l'attaque et vient d'annoncer sa décision de supprimer 820 emplois à Amiens Nord, soit plus de 50% du personnel employé sur le site.


Le Parti ouvrier indépendant (POI) prétend vouloir faire campagne commune avec le NPA sur l'interdiction des licenciements. Mais cela ne peut se faire aux dépens des exigences démocratiques…
PARIS, 19 mai 2009 (AFP) - Quelque 150 salariés de Celanese à Pardies (Pyrénées-Atlantiques), avec des élus locaux et des salariés du sous-traitant Yara, ont manifesté mardi devant l'Assemblée nationale à Paris pour contester la fermeture de l'usine chimique, a constaté un journaliste de l'AFP.
PARIS, 25 avr 2009 (AFP) - Accusé par l'UMP d'"attiser la violence", le NPA d'Olivier Besancenot, qui légitime les actions de salariés "menacés par la politique patronale", mène la "lutte" aux portes et à l'intérieur des entreprises.
Les syndicats traditionnels sont de plus en plus souvent débordés par des militants venus des milieux trotskistes et anarchistes. Qui se cache derrière les meneurs des grèves et les salariés qui séquestrent les patrons ?
Une fois encore, un grand groupe capitaliste, Free Scale, utilise le prétexte de la crise pour fermer une usine, au nom du "maintien de la compétitivité" et donc jugée "insufisamment rentable"!
VILLEMUR-SUR-TARN (Haute-Garonne), 22 avr 2009 (AFP) - Olivier Besancenot (NPA) a appelé jeudi devant les employés de la société Molex Automotive SARL à Villemur-sur-Tarn (Haute-Garonne) à "une marche nationale sur Paris, en mai, de tous les salariés licenciés".
Le groupe Texan, Celanese, envisage la fermeture d'une usine de production chimique à Pardies (64) malgré des bénéfices conséquents.

Cette décision entraînerait le licenciement de 350 salariés. 1500 emplois indirects seraient de plus menacés sur le bassin de Lacq.
L'équipementier automobile Trèves a annoncé vendredi 10 avril lors d'un comité de groupe la fermeture de deux de ses sites dont le site PTPM d'Aÿ dans la Marne.

Pages

Licence créative commons

Nos articles sont publiés sous licence Créative Commons. Voir les détails.

Souscrire à Entreprises