Entreprises

Au moins un sursis a été gagné. Les travailleurs de Nissan à Barcelone, réunis en une assemblée générale de plusieurs centaines, ont ratifié à une majorité absolue  jeudi 6 août un accord avec la direction de Nissan.

C’est dans une ancienne patinoire que les dirigeants de Continental côtoient les 526 salariés de Continental qui ont saisi le tribunal des prud’hommes de Compiègne pour contester leur licenciement intervenu à la suite de la fermeture du site de Clairoix.
L’usine peut et doit vivre avec tous ses emplois.Après des semaines de négociations avec d’éventuels repreneur, le PDG de M-Real a soudain rompu les discussions, refusant de vendre. Les salariés remettent en cause sa légitimité.
Le groupe automobile PSA s'apprête à sacrifier les salariés sur l'autel de la rentabilité. 6000 emplois seront supprimés en Europe dont 1000 postes à la production. En France, 800 intérimaires vont se retrouver au chômage d'ici la fin de l'année 2011.
Au premier plan de la lutte pour l’emploi, dans la région comme dans la branche papetière nationalement, la papeterie M-real, située entre Rouen (Seine-Maritime) et Louviers (Eure) fait de nouveau l’actualité : en mai, le groupe finlandais annonçait sa volonté de fermer en septembre, à moins qu’u
Isabelle de Léon, conseillère à Pôle Emploi, est convoquée en conseil de discipline et risque le licenciement.La direction lui reproche de ne pas appliquer les procédures d'inscription résultant de la fusion ANPE-ASSEDIC.Isabelle de Léon, comme d'autres résistants ou désobéissants, entend défendr
Samedi 1er octobre, les facteurs d’Échirolles (Isère) se sont installés devant leur bureau de poste de rattachement pour appeler la population à les soutenir. Belle journée, belle réussite.
Sérieusement secouée par une dizaine de salariés de la Fonderie du Poitou, la grille de l’usine Montupet à Châteauroux a basculé au bout de quelques minutes, permettant ainsi au millier de manifestants d’entrer sur le site, jeudi 29 septembre.
La profondeur avec laquelle un être humain perçoit et ressent les conséquences de cette crise endémique qui grippe sérieusement le mode de production capitaliste, dépend de son appartenance à une des deux classes sociales.
Encore une nouvelle semaine de bataille pour les salariés de Fralib. Le mercredi 28 était rendue la décision du TGI de Marseille sur l’occupation de l’usine.

Pages

Licence créative commons

Nos articles sont publiés sous licence Créative Commons. Voir les détails.

Souscrire à Entreprises