(94) Val-de-Marne

Elle doit être soi-disant déplacée sur flins. Les salariés dénoncent le fait que c’est une fumisterie, car le groupe souhaite en réalité fermer également l’usine de flins.

600 emplois sont menacés. Les syndicats CGT des Fonderies Alu et Fonte dans la Vienne appellent à la grève jeudi 4 juin à 10 heures. Elles ont comme unique client Renault, la partie Alu compte 285 salariés, et la partie Fonte emploie 315 personnes.
À son tour, l’usine Renault de Choisy est en grève reconductible depuis ce mardi 2 juin 2020 à l’appel de l’intersyndicale de l’usine (FO, CFDT, CGT, CFE-CGC). L’usine est à l'arrêt. Rien ne rentre. Rien ne sort !
Car cela fait plus de trois mois que des dizaines de travailleurs sans-papiers sont en grève. Ils campent nuit et jour devant l’entrée de l’agence Chronopost d’Alfortville (dans le Val de Marne). Et ils se battent pour leur régularisation et leur titularisation.
Le 11 juin, les travailleurs sans-papiers du centre Chronopost d’Alfortville ont entamé une grève reconductible pour exiger leur régularisation. Chronopost se cache derrière le fait que ce serait un sous-traitant qui emploie ces tra- vailleurs pour se défausser de toute responsabilité.
Le vendredi 13 octobre, à l’initiative des camarades du NPA 94, une réunion publique ayant pour thème « Unité et convergence des luttes » et pour intervenant principal notre porte-parole Philippe Poutou, s’est tenue à Créteil devant 40 à 50 personnes dont une moitié nous étaient inconnues, une di
La dernière semaine de campagne des candidats du NPA de la 11e circonscription du Val-de-Marne a été bien remplie. Tout a été entrepris pour bien préparer le meeting des candidats NPA de la circonscription, avec la présence d’Alain Krivine.
Le 15 décembre est paru au Journal officiel le rapport de la contrôleure générale des lieux de privation de liberté, Adeline Hazan. Celle-ci utilise la procédure d’urgence pour alerter le gouvernement sur l’état scandaleux de la prison des hommes de Fresnes.
Depuis lundi 30 mai, l’usine d’incinération des déchets urbains, propriété du Syctom et gérée par la TIRU à la limite de Paris, est bloquée par les militants de la CGT du Nettoiement et des Égouts de la Ville de Paris.
Une première réunion s’est tenue le 26 janvier avec la LDH, la FCPE, le PG, le NPA, et d’autres associations de moindre force.

Pages

Licence créative commons

Nos articles sont publiés sous licence Créative Commons. Voir les détails.

Souscrire à (94) Val-de-Marne