(93) Seine-Saint-Denis

À Bondy, dans la nuit du 25 au 26 mai, Gabriel Djordjevic est interpellé par des policiers après avoir tenté, semble-t-il, de voler un scooter avec un autre jeune

Depuis le début de l’épidémie, nous répétons et illustrons dans l’Anticapitaliste à quel point le Covid-19 frappe avec une virulence toute particulière les « premierEs de corvée » et plus généralement les habitantEs des quartiers populaires.
Une première AG déconfinée s’est déroulée samedi 25 avril à Montreuil dans un parc. Une cinquantaine de participantEs se sont retrouvéEs dans l’herbe sous le soleil.
Pour le fonctionnement des services publics, ne comptons que sur nous-mêmes !
La liste « Montreuil rebelle, au service des luttes populaires » tenait mercredi 11 mars sa réunion publique centrale à la salle Franklin. Joli succès et grand moment politique avec une participation de plus de 100 personnes, au-delà de nos espérances.
Cinquième ville d’Île-de-France, Montreuil est une ville solidement ancrée à gauche. Ici, la droite arrive rarement au second tour, l’extrême droite est quasi absente, alors que le tissu militant (notamment associatif) et les milieux alternatifs y existent.
Habitant-es de tous les quartiers de Montreuil, de tous les âges, de différentes cultures et milieux sociaux, nous soutenons et participons à toutes les luttes sociales et populaires.
« Saint-Denis, une ville riche mais avec une population pauvre » ? En période électorale nombre de candidats partagent ce type de clichés « population trop pauvre, trop précaire, pas assez bien pour être mise en vitrine du Grand-Paris ou des jeux 2024 ».
Dès jeudi 5 décembre, une assemblée générale « éducation » massive (plus de 200 présentEs) s’est tenue à la salle des fêtes de la mairie, suivie par une assemblée générale interprofessionnelle.

Pages

Licence créative commons

Nos articles sont publiés sous licence Créative Commons. Voir les détails.

Souscrire à (93) Seine-Saint-Denis