(92) Hauts-de-Seine

C’est en plein confinement que les enseignants du premier degré ont pris connaissance d’un projet de carte scolaire sanglant pour la rentrée de septembre 2020. La direction académique des Hauts-de-Seine prévoit de fermer plus de 200 classes contre une centaine d’ouvertures !

La campagne financière exceptionnelle du NPA, par son montant, sa durée et son enjeu politique, aura permis de renouer avec des traditions militantes, qui en période d’offensive patronale, tendaient à se faire oublier.
Prise de parole inter-services à Puteaux-La Défense
La grève a été majoritairement reconduite non seulement à Rueil-Malmaison, La Garenne-Colombes/Bois-Colombes mais aussi à Courbevoie et Gennevilliers. Sur ces deux derniers centres le taux de grève est nettement majoritaire alors que la direction s’attendait à une reprise.
La question de l’extension départementale est posée
La grève reconductible des postiers de Rueil-Malmaison est partie en défense d’une collègue précaire, dont la direction refusait le renouvellement du contrat d’insertion. Pour autant, les direction locale et départementale de La Poste en ont fait une question de principe.
La mobilisation s’est ancrée à Courbevoie aujourd’hui : la reconduction de la grève a été votée à 60% dans l’établissement. La grève reconductible est donc ancrée aujourd’hui sur les établissements de Rueil, La Garenne/Bois-Colombes et Courbevoie en majoritaire, et sur le CTED en minoritaire.
Débrayage à Courbevoie
Les facteurs en grève ont profité de l’AG d’aujourd’hui pour préciser leur plateforme de revendications : les Rueillois se battent pour l’embauche des contrats précaires, pour leur regroupement sur une site unique à Rueil et non dans une autre commune et pour le report du projet de diminution du
10ème et 11ème jours de grève des postiers du 92 (8/02/2014)Elargissement à Colombes et Neuilly

Pages

Licence créative commons

Nos articles sont publiés sous licence Créative Commons. Voir les détails.

Souscrire à (92) Hauts-de-Seine