(35) Ille-et-Vilaine

À l'appel de la CGT, FO, SNESUP, SNPTES et Sud Education, une AG des personnels de l'université de Rennes 1 s'est tenue ce mardi 26 novembre et a rassemblé autours de 80 personnes. Pour une université multi-sites, cette affluence est un premier pas non négligeable.

Vendredi 15 novembre dernier, après 3 mois de détention près de Rennes, le militant anticapitaliste et antifasciste italien Vincenzo Vecchi sortait de prison devant ses proches et sa famille.
Depuis le début de l’été, un bidonville de personnes réfugié-e-s et sans papiers a vu le jour dans un parc de la ville, aux abords d’un camping 3 étoiles.
L’association anti-PMA « bouge pour ton père », nouvel avatar de la manif pour tous, voulait défiler ce samedi 15 juin contre l’ouverture de la PMA à toutes les femmes.
Les salariéEs de la prétendue « meilleure clinique de France » de Saint-Grégoire près de Rennes ont été en grève pendant 10 jours à partir du lundi 25 mars.
Depuis le 14 janvier, les agentsE et les médecins du service des urgences du Centre hospitalier de Saint-Malo sont en grève illimitée.
Samedi 2 février, nous étions plus de 2 000 à l’appel de la coordination régionale des collectifs de soutien aux personnes sans papiers, pour dénoncer le durcissement des mesures de la nouvelle loi scélérate asile-immigration.
La grève a commencé le 9 janvier, au bureau Crimée, les facteurEs refusant la réorganisation imposée par la direction de La Poste. 
Alors que Macron s’obstine à ne pas voir la révolte qui monte chez les étudiantEs et les travailleurEs, la mobilisation était bien au rendez-vous encore une fois à Rennes 2 le 16 avril.
Depuis le 9 janvier (près de 50 jours), les agentEs des bureaux de poste de Rennes Crimée, Colombier et le Gast sont en grève contre les projets de réorganisation du travail, de suppression d’emplois et de tournées (15 % en moins). 

Pages

Licence créative commons

Nos articles sont publiés sous licence Créative Commons. Voir les détails.

Souscrire à (35) Ille-et-Vilaine