Vaccins, ouverture des soldes.

En cette période de soldes, le gouvernement tente de revendre à d’autres pays le stock de vaccins inutilisés. La gestion gouvernementale de cette grippe a été une très belle opération pour Sanofi-Pasteur, GSK, Novartis et Baxter. Selon le Professeur Bernard Debré, député UMP de Paris, la facture des dépenses de vaccins et d’antiviraux pourrait s’élever à près de 2 milliards d’euros, soit plus que le déficit de tous les hôpitaux de France. Le gouvernement a fait un choix qui n’est pas que médical. Celui de dépenser sans hésiter des centaines de millions d’euros dont les seuls bénéficiaires sont les actionnaires des laboratoires, alors même qu’il refuse les financements minimum aux hôpitaux publics, avec pour conséquences des malades mal soignés, des fermetures de services et des suppressions d’emplois.

Licence créative commons

Nos articles sont publiés sous licence Créative Commons. Voir les détails.