Université d’été, suite...Bilan du cycle LGBTI

-A +A
Egalité (autres)
actualité

Cette année, le cycle LGBTI1 se composait de deux séances : « L’instrumentalisation des questions LGBTI » (qui intégrait le thème central « La gauche, les gauches ») et « Les gauches et les questions familiales (mariages homo et hétéro, GPA, homoparentalité...) », co-animée avec la Cnif2.

La première séance analysait les discours politiques sur les questions LGBTI par différents partis, de l’extrême droite à l’extrême gauche. De l’homonationalisme et des propos de Marine Le Pen à la mainmise du PS sur les grandes associations LGBT françaises, il s’agissait de comprendre les enjeux et la diversité des questions LGBTI, et surtout leur instrumentalisation par des courants politiques. Le débat a ensuite été ouvert pendant un peu plus d’une heure sur les mots d’ordre des mouvements LGBT et leurs revendications, notamment autour de la question du mariage.
La seconde séance a été l’occasion de retracer l’historique et les débats des dix dernières années sur la parentalité, le mariage et les unions civiles, et principalement sur la gestation pour autrui (GPA) et la procréation médicalement assistée (PMA). Après une présentation conjointe par la Cnif et la commission LGBTI, le débat a principalement porté sur la PMA et la GPA, autrement dit, les mères porteuses. Ce premier échange sur le sujet à une université d’été a été l’occasion de rappeler que le NPA n’a pas encore de position officielle sur le sujet et que les discussions seront encore longues. Différents points de vue et arguments ont été avancés, qui ont permis de préciser les lignes de rupture pour les camarades n’ayant pas connaissance du débat précédemment, et qui permettront de le continuer dans les temps à venir.

La continuité du cycle LGBTI au sein de l’Université d’été du NPA souligne que les luttes et l’émancipation des personnes LGBTI sont partie intégrante des fondamentaux du parti. Les débats actuels qui traversent le mouvement LGBTI tout comme le mouvement féministe, tant sur leur instrumentalisation que leur apport concret au débat politique, doivent rester une priorité pour nos camarades. S’en emparer n’est pas toujours évident mais ce rendez-vous estival est une des occasions dont les camarades savent se saisir pour faire la jonction entre différentes oppressions et continuer d’élaborer un projet de société global.

Pour continuer sur la lancée des discussions de l’Université d’été, la commission LGBTI organisera sa réunion de rentrée prochainement.
Pour y participer ou tout simplement nous contacter : contact-lgbti@npa2009.org

Ludo, commission LGBTI

1. Lesbiennes, gays, bisexuelLEs, transexuelLEs, intersexes.
2. Commission nationale d’intervention féministe.

Nos articles sont publiés sous licence Créative Commons. Voir les détails.