Une majorité de Français pour un référendum sur l'avenir de La Poste

BORDEAUX, 3 oct 2009 (AFP) - Une large majorité de Français (59%) souhaite que le gouvernement organise un référendum sur le changement de statut et l'avenir de La Poste, selon un sondage Ifop à paraître dimanche dans Sud Ouest Dimanche.

Cette tendance se vérifie dans l'ensemble de la population quelque soit l'âge, le sexe, le lieu d'habitation ou la profession des personnes interrogées dans le cadre de ce sondage. Ainsi, si 57% des habitants des communes rurales désirent l'organisation d'un référendum, ce pourcentage atteint 58% dans l'agglomération parisienne et 59% dans les communes urbaines de province.

Le clivage politique s'avère cependant plus prononcé sur cet enjeu. Ainsi, 70% des sympathisants de gauche appellent de leurs voeux un tel référendum contre 43% pour les personnes de droite. C'est au sein du PC et du Parti de gauche que les personnes sont le plus grand nombre (77%) à réclamer une consultation contre 66% au PS et 72% des partisans de Lutte Ouvrière et NPA. Une part cependant non négligeable des proches de l'UMP (41%) exprime leur désir de voir organiser un référendum.

La réforme de la Constitution, adoptée à l'été 2008, prévoit l'instauration d'un référendum d'initiative populaire. Mais il faut une loi organique pour qu'il puisse être mis en application. Or pour l'instant aucun projet de texte en ce sens n'est inscrit à l'ordre du jour du Parlement. Selon la réforme, le référendum pourrait être organisé à l'initiative d'un cinquième des membres du Parlement, soutenu par un dixième des électeurs inscrits.

Ce sondage a été réalisé par téléphone les 1er et 2 octobre auprès d'un échantillon représentatif de 1.004 personnes, selon la méthode des quotas.

juf/luc

Licence créative commons

Nos articles sont publiés sous licence Créative Commons. Voir les détails.