Sous-traitance discriminée

Les syndicats du Commissariat à l'énergie atomique (CEA), alarmés par le recours intensif à la sous-traitance dans le centre de Cadarache (Bouches-du-Rhône), ont réalisé une expertise début 2009. Celle-ci a mis en évidence, outre des problèmes de sûreté nucléaire, de sécurité au travail et de risques psychosociaux dues aux conditions de travail, que la sous-traitance coûtait plus cher que le personnel à statut. La direction du CEA sous-traite donc uniquement par idéologie. Depuis cette expertise, la direction s'en prend au service de bus, qui existe depuis la création du centre, il y a 50 ans. Elle veut décaler les horaires de travail de certaines entreprises sous-traitantes pour ne plus permettre à leurs salariés de prendre les bus. Pire, ils sont interdits sur certaines lignes de bus, jugées surchargées. Le but, à terme, est d'en réduire le nombre : moins de bus, c'est plus de voitures, de frais pour les salariés, de pollution et de risques d'accidents de trajet, première cause d'accident de travail.

Licence créative commons

Nos articles sont publiés sous licence Créative Commons. Voir les détails.