Revue de presse du lundi : Sharon, Dieudonné, extrême-droite, démocratie

Revue de presse web n°10 – 13 janvier 2014

Le Général Ariel Sharon est mort. Les révoltants hommages rendus à l’ex-Premier Ministre israélien, de même que le communiqué de « condoléances » venu de l’Élysée, dans lequel il n’est fait aucune mention des crimes commis par Sharon, semblent indiquer qu’un rappel des faits d’armes de ce bourreau des Palestiniens est nécessaire. C’est ce qu’entreprend Alain Gresh sur son blog : « fallait-il vraiment présenter ses condoléances au peuple d’Israël ? Il aurait mieux valu les offrir aux Palestiniens et aux milliers de victimes dues aux actions directes de cet officier ? ».

Mais les médias français n’ont guère investigué sur le « cas Sharon » et ont préféré s’emballer autour de « l’affaire Dieudonné ». Impossible (et inutile) de proposer ici une synthèse des différentes publications autour de la question, et on se contentera de signaler une tribune de l’ancienne Présidente du Syndicat de la Magistrature Évelyne Sire-Marin, qui questionne les implications de la décision du Conseil d’État : « Et maintenant ? Que se passera-t-il lorsque, au-delà du cas Dieudonné, des associations religieuses intégristes de tous ordres voudront faire interdire un spectacle, une réunion ou une exposition qu'elles estimeront blasphématoires ou insupportables à leurs convictions ? (…) Ou d’un meeting de soutien au peuple palestinien vilipendé par des groupes extrémistes radicaux ? ». Bonnes questions…

Extrême-droite toujours avec cette passionnante enquête de Toufik De Planoise, du magazine Basta !, qui nous renseigne sur les OPA d’une certaine extrême-droite sur les questions écologiques : « Cultiver son "âme celte", se "ré-enraciner" dans les terroirs de "la France éternelle", respirer "l’essence authentique du peuple de France"... L’extrême droite s’empare à sa manière de la transition écologique et d’expériences de relocalisation et de décroissance. En tentant d’implanter dans plusieurs régions des villages prétendument écolos et conviviaux. Ces projets, en apparence sympathiques pour les non avertis, masquent une vision communautariste, voire raciste, de l’écologie ». Inquiétant, mais éclairant.

Inquiétante également, cette étude qui confirme le développement, en France, de l’obésité, une maladie qui, comme nous le rappelle Nolwenn Weiler du site Basta !, frappe en premier lieu les plus pauvres… des pays capitalistes développés : « Les populations pauvres des pays riches sont les premières touchées. En France, on compte deux fois plus d’obèses chez les ouvriers que chez les cadres ! En cause : une alimentation trop riche, un manque chronique d’activité physique, mais également la nourriture industrielle low cost et les polluants chimiques ».

Une tendance qui s’est accélérée ces dernières années avec les effets de la crise, de même qu’une autre tendance, fort différente mais non moins préoccupante : le retour des tendances autoritaires dans un nombre croissant de pays européens. Le cas de l’État espagnol, comme le souligne la dramaturge Astrid Menasanch Tobieson, est à ce titre exemplaire, avec une nouvelle batterie de lois toujours plus répressives : ainsi, « les dénonciations faites par des policiers bénéficient de la présomption de véracité. Par conséquent, c’est celui qui fait l’objet de l’accusation qui devra démontrer la non-véracité de ce qui est avancé par les agents. Le système d’accusation fonctionnait ainsi également sous la dictature franquiste ».

Un peu d’histoire (et d’espoir ?) enfin, avec un billet publié par François Gèze sur son blog hébergé par Mediapart, dans lequel il revient, avec l'association Algeria-Watch, sur le 22ème anniversaire du putsch des généraux algériens, en nous rappelant que « face à la répression et à la désinformation de tous les instants, des Algériennes et de Algériens résistent obstinément. Comme les familles de disparus, qui se battent pour la vérité et la justice, on l’a dit. Mais aussi les syndicats autonomes de la fonction publique (éducation, santé, poste, transports...) et, depuis peu, du secteur privé, qui se mobilisent de plus en plus face à la dégradation de la situation sociale ».

Julien Salingue

______________

Références

Ariel Sharon, la fin d’un criminel de guerre, Alain Gresh (blog du Diplo) - http://blog.mondediplo.net/2014-01-12-Ariel-Sharon-la-fin-d-un-criminel-de-guerre

Dieudonné: l'arrêt «Minority Report» du Conseil d'Etat, Évelyne Sire-Marin (Slate) - http://www.slate.fr/tribune/82089/dieudonne-conseil-etat-minority-report

Villages verts pour blancs « pure souche » : quand l’extrême droite se la joue retour à la terre, Toufik De Planoise (Basta !) - http://www.bastamag.net/Villages-verts-pour-blancs-pure 

L’obésité, une « maladie de civilisation » qui affecte les plus pauvres, Nolwenn Weiler (Basta !) - http://www.bastamag.net/Obesite-cette-maladie-de

Brisons le silence sur ce qui se passe en Espagne, Astrid Menasanch Tobieson (rue89) - http://rue89.nouvelobs.com/2014/01/10/brisons-silence-passe-espagne-248918

Algérie : le sombre anniversaire des généraux « janviéristes », François Gèze (blog Mediapart) - http://blogs.mediapart.fr/blog/francois-geze/120114/algerie-le-sombre-anniversaire-des-generaux-janvieristes

Licence créative commons

Nos articles sont publiés sous licence Créative Commons. Voir les détails.