Revue de presse du lundi : municipales, Espagne, Israël, Egypte

Revue de presse web n°18 – 24 mars 2014 - Élections municipales ; anniversaire de la Commune ; mobilisations dans l’État espagnol ; « volontaires » français dans l’armée israélienne ; Égypte.

 

Élections municipales tout d’abord, avec un article publié (avant le scrutin) par Dominique Albertini sur le site du quotidien Libération, consacré aux noms des listes déposées aux municipales et à ce qu’ils disent de la scène politique française. « Libération a compilé les noms des listes présentées dans les quelque 10 000 communes de plus de 1 000 habitants. Résultat : "ensemble", "avenir" et "vivre" sont les mots les plus présents sur les affiches électorales, suivis de "vous", "tous", "avec", "union" et "agir".  (…) Pour l’historien Christian Delporte, spécialiste de la communication politique, cette tendance est révélatrice du "vide intersidéral" des mots d’ordre politiques contemporains ». Instructif.

Instructif également, l’entretien avec Julian Mischi, publié par le site Basta !, au cours duquel le sociologue entreprend de répondre à une question essentielle : « Pourquoi si peu d’ouvriers dans les conseils municipaux ? ». Éléments de réponse : « La fonction d’élu demande une confiance en soi. Il faut se sentir autorisé à prendre la parole au nom de la collectivité, il faut se sentir légitime à représenter la commune. Contrairement à certaines professions, pour lesquelles l’encadrement des populations semble naturel, la condition ouvrière tend à enfermer dans un rôle subalterne. Face au médecin ou au cadre de la fonction publique territoriale, il n’est pas évident pour un ouvrier de faire entendre sa voix ». Éclairant.

France toujours, avec une tribune publiée par Roland T. sur Rue89, dans laquelle ce professeur d’histoire-géographie commente un « incident » et les réactions qu’il a suscitées dans la classe politique : la découverte, à l’occasion du 143ème anniversaire de la Commune de Paris, de tags sur la Basilique du Sacré-Cœur. L’occasion de se souvenir des origines historiques du Sacré-Cœur, construit après l’écrasement de la Commune dans le but d’ « expier » les péchés des Parisiens qui avaient osé se soulever contre l’ordre établi. Et de rappeler cette vérité essentielle : « La profanation, c’est la basilique du Sacré-Cœur, pas les tags ». Merci.

Merci également à Emmanuel Daniel, du site Reporterre, de se faire l’écho des mobilisations historiques qui ont secoué l’État espagnol au cours des derniers jours, mobilisations soigneusement passées sous silence par les états-majors politiques et médiatiques : « Les Espagnols sont en colère, et ils l’ont montré samedi 22 mars. Une foule impressionnante (deux millions de personnes selon les organisateurs et... 36 000 selon la police) a envahi les rues de Madrid pour réclamer "du pain, du travail et un toit", "une vie digne pour tous", la démission du gouvernement, l’instauration d’un revenu de base universel, des services publics de qualité et le non remboursement de la dette qui asphyxie le pays ». À suivre.

Autre phénomène, qui ne semble pas attirer l’attention des médias français, alors qu’il mériterait pourtant que l’on s’y intéresse de plus près : la présence significative de jeunes français « volontaires » dans l’armée israélienne. Un phénomène étudié par Marc Cher-Leparrain sur le site Orient XXI, qui impose de formuler quelques remarques de bon sens : « Il est fait grand bruit par ailleurs des Français musulmans qui vont combattre en Syrie aux côtés de la rébellion soutenue par la France, mais qui ont le tort de rejoindre des groupes djihadistes répertoriés comme terroristes. Mais personne ne parle de ces Français qui, depuis des années, vont participer sous uniforme israélien à une occupation officiellement dénoncée par l’ONU et par l’État français ». Effectivement.

Toujours à l’international, enfin, on signalera cet article de Chaymaa Hassabo, également publié sur Orient XXI, qui s’intéresse aux trajectoires de la révolution égyptienne et s’interroge notamment sur ceux que l’on a nommés « les jeunes de la révolution ». « Protestations, arrestations et grèves se poursuivent en Égypte, signes que la dynamique contestataire ne s’est pas éteinte. Dans un contexte où le pouvoir intérimaire issu de la « Révolution du 30 juin » s’est approprié la date anniversaire du 25 janvier pour mieux la galvauder, on peut s’interroger sur le destin des jeunes militants égyptiens qui ont appelé à faire la révolution et qui y ont participé ». À lire pour saisir un peu mieux les complexités de la situation, toujours instable, en Égypte.

Julien Salingue

________

Références

Les noms de listes municipales, « un concentré des clichés politiques » - Dominique Albertini (libération.fr) - http://www.liberation.fr/politiques/2014/03/18/les-noms-de-listes-municipales-un-concentre-des-cliches-politiques_987717

Pourquoi si peu d’ouvriers dans les conseils municipaux ? - Bernard Vilboux (Basta !) - http://www.bastamag.net/Pourquoi-si-peu-d-ouvriers-dans

La profanation, c’est la basilique du Sacré-Cœur, pas les tags - Roland T. (Rue89) - http://rue89.nouvelobs.com/2014/03/20/profanation-cest-basilique-sacre-coeur-les-tags-250836

À Madrid, des centaines de milliers d’indignés contre la dette et le gouvernement - Emmanuel Daniel (Reporterre) - http://www.reporterre.net/spip.php?article5596

Ces Français volontaires dans l’armée israélienne - Marc Cher-Leparrain (Orient XXI) - http://orientxxi.info/magazine/ces-francais-volontaires-dans-l,0546

Égypte, les illusions perdues des « jeunes de la Révolution » - Chaymaa Hassabo (Orient XXI) - http://orientxxi.info/magazine/egypte-les-illusions-perdues-des,0544

Licence créative commons

Nos articles sont publiés sous licence Créative Commons. Voir les détails.