Paris : succès de la fête !

Samedi 3 mai s’est tenue la 3e fête anticapitaliste organisée par le NPA Paris. Avec plus de 900 entrées payantes, c’est une véritable réussite. Ce succès l’est tout autant au niveau militant que politique, avec une grosse centaine de camarades à la tâche durant l’événement, et un programme bien fourni. Par ailleurs, 25 organisations avec qui nous avons l’habitude de travailler ont répondu à notre invitation à venir tenir leur table.

La fête a commencé par la projection du film le Grand Retournement, suivit d’un débat avec son réalisateur Gérard Mordillat. Deux débats se sont ensuite tenus en parallèle. Le premier, « Ukraine, Bosnie : ça bouge à l’Est » s’est déroulé en présence de Zakhar Popovych (ukrainien et membre du groupe Opposition de gauche), d’Olivier Besancenot (qui nous a fait un récit de son récent voyage en Bosnie) et de Catherine Samary (spécialiste de l’Europe de l’Est). Le second, « Où en est-on des révolutions arabes ? » était animé par Ghayath Naisse (militant syrien), Hamadi Aouina (militant du Front populaire tunisien) et Julien Salingue (spécialiste du monde arabe).


Ensuite, trois représentations. Du théâtre, avec « Des bus, des obus, des syndicalistes », une chronique sur la lutte à l’usine Chausson de Gennevilliers, par la compagnie Sans la nommer. Les enfants ont assisté à un spectacle : « Trois pommes ont poussé ». Zyriab nous a offert un premier concert avec de la musique orientale.

De son côté, le stand de la librairie La Brèche n’était pas en reste. Tout d’abord avec un débat sur la violence sociale de l’après-guerre, en présence de Dominique Simonnot, Gérard Delteil et Maurice Rajsfus. Des séances de dédicaces ont également eu lieu avec ces intervenants, ainsi que Gérard Mordillat.

En fin d’après-midi, le meeting a également été une belle réussite, avec des interventions de Anzoumane Sissoko (porte-parole de la coordination des sans-papiers 75), Raphaël (secteur Jeune du NPA), Xavier Chiarelli (postier en grève dans le 92, 27e de la liste NPA en Île-de-France), Matthieu Chapuis (cheminot, 5e de liste), ainsi que des camarades de Grèce (Antarsya), de l’état espagnol (Podemos) et de Belgique (LCR/SAP). Enfin, Armelle Pertus (2e de liste) et Olivier Besancenot qui conduit la liste ont conclu le meeting.
Pour finir ce moment de fraternité en musique, deux concerts : une première partie de Refugees of Rap (rappeurs palestiniens de Syrie), suivi de Balbino Medellin.

Un bel événement donc, qui lance de la plus belle des manières la campagne des Européennes en Île-de-France et qui sera forcément amplifié lors des prochaines éditions.

Licence créative commons

Nos articles sont publiés sous licence Créative Commons. Voir les détails.