NPA: la révolte des Goodyear "légitime", Valls "soldat du capital" - AFP -(08/03/13)

 

Le Nouveau parti anticapitaliste a jugé vendredi "légitime" la révolte des salariés de Goodyear, accusant Manuel
Valls, qui a condamné les violences de jeudi, d'être un "bon petit soldat du capital".
"Pour quelques ufs, bombes à peinture lancés, et des pneus brûlés, Manuel Valls, chef des flics d'un gouvernement qui se porte garant des intérêts du patronat, vitupère contre les salariés de Goodyear, dénonce les agressions contre les forces de lordre et promet même des sanctions", sindigne le parti trotskiste dans un communiqué.
"Face aux quelques centaines de salariés qui avaient fait le déplacement depuis Amiens, le déploiement des forces de lordre était démesuré", selon le NPA.
"Les patrons peuvent tout se permettre. Fermer des usines, licencier par milliers des salariés, casser des vies. Et augmenter leurs profits sans vergogne. Manuel Valls veille au grain en bon petit soldat du capital", accuse
encore la formation d'Olivier Besancenot et de Philippe Poutou.
Le ministre de l'Intérieur a condamné jeudi soir la "violence" ainsi que les "nombreuses provocations" et "agressions" contre les policiers, après la manifestation qui a fait plusieurs blessés parmi les policiers et les salariés de l'usine Goodyear d'Amiens-Nord à Rueil-Malmaison (Hauts-de-Seine).

PARIS, 08 mars 2013 (AFP) - 

 

Licence créative commons

Nos articles sont publiés sous licence Créative Commons. Voir les détails.