NPA Kreiz Breizh : les "convoqués" de Carhaix....

Après la victoire des défenseurs de l’hôpital devant le Tribunal Administratif qui le 25 juin 2008 a ordonné la réouverture des services de maternité et de chirurgie pour des raisons de sécurité sanitaire.

Après la relaxe le 12 mars des six jeunes inculpés pour leur participation aux manifestations, l’acharnement à l’encontre des défenseurs de l’hôpital continue. C’est maintenant Mr Ménard (UMP) qui au lieu de se féliciter de la victoire qu’a constitué le combat pour l’hôpital Mr le député dépose plainte contre les défenseurs de l'hôpital de Carhaix.

23 personnes dont le maire de Carhaix, le président du comité de défense de l'hôpital et le porte parole du NPA ont été convoqués par la gendarmerie ou/et la police judiciaire. Quatre d’entre eux ont même du subir une garde à vue avec prise d'ADN. Une cinquantaine de personnes se sont relayées pour les soutenir.

A défaut de se rendre utile à la sauvegarde de l’hôpital de Carhaix, le Député Ménard assigne ceux qu'il ont fait le boulot à sa place et ceux pacifiquement. Parmis les convoqués, surprise pour 2 personnes devant répondre de transport de matériel a bord de leur véhicule. Et pour cause, leur véhicule se trouvait au garage ces jours là. Preuves à l’appui et comme si cela ne suffisait pas : ces personnes n’avaient participé à aucunes manifestations…

Après cette journée éprouvante et n’en déplaise à Mr Ménard, nous sommes rentrés comme nous sommes arrivés : TOUS ENSEMBLE. Plus unis et déterminés que jamais à sauver notre CH face à ce gouvernement de casse sociale et du tout répressif.

Matthieu Guillemot, porte parole du NPA Kreiz Breizh

Pour aller plus loin

Licence créative commons

Nos articles sont publiés sous licence Créative Commons. Voir les détails.