NPA : élection du Conseil politique national, 45% d'anciens de la LCR

LA PLAINE-SAINT-DENIS (Seine-Saint-Denis), 8 fév 2009 (AFP) - Le congrès du Nouveau parti anticapitaliste (NPA) d'Olivier Besancenot a élu dimanche à 78% les 192 membres de son Conseil politique national (CPN), sorte de "parlement" du parti.

Sur ces 192 membres, presqu'une moitié (45%) sont issus de la Ligue communiste révolutionnaire dissoute jeudi, alors que le NPA compte trois fois plus de militants que la LCR. La parité femmes-hommes est "presque respectée", a précisé Ingrid Hayes, responsable de la commission des candidatures. Le NPA revendique 9.100 adhérents (contre 3.200 à la LCR), dont 35% de femmes.

Un exécutif provisoire d'une vingtaine de personnes, a été mis en place, sans vote. Le Comité exécutif du parti doit être élu lors du premier CPN du NPA les 7 et 8 mars, où sera également discutée la question des porte-parole.

Avant le vote des quelque 600 délégués sur le CPN, les débats se sont un peu échauffés. Montée à la tribune, une représentante d'une mouvance très minoritaire (CRI) a été poussée vers la sortie, pendant que les membres de la motion favorable au "front de gauche" avec le PCF et le Parti de Gauche (représentant 16%) estimaient qu'ils n'étaient pas, avec 13 membres, assez représentés au CPN. "Le congrès-fondateur termine sur une fin de non-recevoir polie au +front de gauche+ et l'élimination - au terme d'un coup de force - de certains de ses animateurs", a déclaré Christian Picquet qui ne fait pas partie du CPN.

A l'issue du vote qui a clos le congrès fondateur du NPA, les délégués ont entonné l'Internationale dont les paroles étaient projetées sur écran géant à destination des nouveaux militants, avant de scander "ce n'est qu'un début, continuons le combat".

jud/DS

Licence créative commons

Nos articles sont publiés sous licence Créative Commons. Voir les détails.