Municipales à Bordeaux : Philippe Poutou (NPA) espère un ou deux élus

 

Philippe Poutou repart en campagne. Après celle de la présidentielle 2012, l'ouvrier syndicaliste de Ford Blanquefort est cette fois en lice pour les municipales de Bordeaux, à la tête d'une liste anticapitaliste dont il reconnaît lui-même qu'elle n'est pas facile à constituer.

« Il manque encore une douzaine de noms » dit-il. Ce samedi matin, Philippe Poutou et d'autres militants du NPA sont allés faire campagne au Marché des Capucins. S'il a l'intention de dénoncer la politique nationale du gouvernement et de François Hollande, en particulier le pacte de responsabilité, Philippe Poutou veut aussi aborder des thèmes locaux comme le logement social, les transports ou les créches.

Et il met dans le même sac les deux principaux adversaires, Alain Juppé et Vincent Feltesse qui, rappelle-t-il, « gouvernent en cogestion la Communauté urbaine. »

Le chef de file du NPA à Bordeaux n'entend pas mener seulement une campagne de témoignage. « Si Juppé est élu au premier tour, il faut qu'on fasse 5% pour avoir un ou deux élus. Ce sera dur mais ce serait bien de siéger au Conseil municipal car on disposerait d'une vraie tribune. »

L'accueil qui lui est réservé est en tout cas chaleureux, assure-t-il, en raison de sa popularité acquise pendant la campagne présidentielle. « Et même aux Chartrons » ajoute-t-il.

Licence créative commons

Nos articles sont publiés sous licence Créative Commons. Voir les détails.