Livre : Le Père Peinard, Émile Pouget

Éditions Les nuits rouges, 2013, 17 euros

C’est l’histoire d’un journal espatrouillant, c’est l’histoire d’un « journaleux », comme il s’auto-dérisionne lui-même, enfin c’est l’histoire d’un gniaff, irréductible, réprimé, emprisonné, exilé qui n’en peut plus d’injustices et qui ne rêve que d’action directe et de grève générale pour sa classe. Voici la réédition du Père Peinard, fondé par Émile Pouget peu avant ce 20e siècle qui a tenu ses promesses dans l’horreur annoncée.
Un extrait de sa prose ? « Le sang me bouillait de voir les cochons du gouvernement s’engraisser à nos dépens ; de ces bougres-là, y en a pas un seul qui vaille mieux que l’autre. Dans les Chambres, de l’extrême droite à l’extrême gauche, il n’y a qu’un tas de salopiauds tous pareils : Cassagnac, Freppel, Ferry, Floquet, Boulanger, Basly et les autres, c’est tous des bouffe-galette ! ». Remplacez juste les noms par ceux des députés d’aujourd’hui… et vous vous y croirez ! 

Les libraires de La Brèche

Licence créative commons

Nos articles sont publiés sous licence Créative Commons. Voir les détails.