Les Nôtres : Josette Dal Gobbo

Josette nous a quittés à l’âge de 78 ans, vendredi 14 mars, après toute une vie au service de la classe ouvrière. Militante de la CGT, après avoir été au PCF, elle avait rejoint la LCR à la fin des années 90 avant de participer à la création du NPA.

Tout au long de ces années de lutte, Josette a participé à tous les combats, engagée jusqu’au bout contre l’injustice sociale, sans jamais renoncer à son sourire. Josette vivait à fond son engagement. Elle le vivait dans ses relations avec les autres, dans ses choix personnels et politiques. Intransigeante dans ses idées, détestant les compromis, elle était restée humble et curieuse, cherchant toujours à comprendre les mécanismes qui rendent ce monde si détestable et à approfondir les moyens pour le transformer fondamentalement. 
Cette militante communiste de toujours, se posant de plus en plus de questions sur ce qu’elle considérait comme un abandon des idées marxistes et révolutionnaires du Parti communiste, n’hésita pas à rejoindre la LCR dès la fin des années 90.
Dʼun dévouement indéfectible, elle a été disponible pendant longtemps en tant que défenseure du salarié pour accompagner devant les patrons les travailleurs menacés de licenciement.
Malgré ses faibles ressources, elle était restée généreuse vis-à-vis de ceux et celles qu’elle aimait. Elle avait même, il y a peu, tenu à aider financièrement le NPA et la liste sur laquelle elle était candidate.
Fatiguée ces dernières années, ça ne l’a pas empêchée de continuer à être toujours accueillante, surtout pour les plus exploitéEs. Et malgré sa santé fragile, elle avait tenu à être candidate sur la liste « Annecy résolument à gauche », son dernier défi militant.
Nous ne t’oublierons pas Josette. Le meilleur hommage que nous pouvons te rendre, c’est de continuer ton combat. Merci Josette pour ton exemple de vie et d’engagement. 

Ses camarades de Haute-Savoie

Licence créative commons

Nos articles sont publiés sous licence Créative Commons. Voir les détails.