Les comités en action ! Paris : la campagne du NPA est lancée ! Millau et Beauvais

-A +A
actualité

Le mercredi 11 décembre, 150 personnes se sont réunies pour lancer des listes anticapitalistes indépendantes aux municipales 2014. Olivier Besancenot a dénoncé la première année honteuse de la présidence Hollande, la multiplication des licenciements, le festival d’éructations xénophobes de la droite, de l’extrême droite… et du ministre de l’Intérieur « socialiste ».
Les porte-parole de campagne, Penelope Duggan, Antoine Pelletier et Isabelle Foucher, en ont développé les axes essentiels. Il s’agira de dénoncer la politique, d’une violence inouïe, du gouvernement actuel contre les classes populaires, une droite plus réactionnaire que jamais, et le FN en embuscade. 
À Paris, la municipalité sortante, filiale locale du pouvoir socialiste, a beau se vanter d’avoir utilisé un peu des ressources considérables de la ville la plus riche de France pour faire quelques logements sociaux, ses douze ans de mandat ont amplifié la transformation progressive de la capitale en métropole du luxe, des riches et de la finance, qui marginalise et chasse les classes populaires. En dix ans, les loyers parisiens ont doublé.
Des mesures d’urgence, ne respectant pas la sacro-sainte propriété capitaliste, sont donc nécessaires. Ce sont des luttes massives, radicales, qui pourront les imposer : c’est ce qu’ont dit également notre camarade étudiant Harry, qui a rappelé la belle explosion de colère de la jeunesse scolarisée contre les expulsions de sans-papiers, et Matthieu, cheminot… en grève dès le lendemain. 
Bref, un meeting et une campagne ancrés dans les luttes.

Millau (12) « Douce France »… d’hier à aujourd’hui 

Le NPA Millau a organisé le mercredi 11 décembre la projection en présence d’une trentaine de personnes du film Douce France en présence de Miguel Segui, de la commission Quartiers populaires du NPA, et de Kaïssa Titous, militante antiraciste active lors de la Marche… et depuis !
Le film présente le contexte de l’époque de la marche : « bavures » de la police, précarité, chômage de masse, trahisons de la gauche, casse des repères de classe, désillusion des habitantEs des quartiers populaires et peur qui s’installe chez les exploitéEs…
Le débat a été parfois passionné, parfois drôle, parfois exaspérant, souvent émouvant, toujours riche de vécu… Car si à Millau nous n’avons pas de cité emblématique des révoltes sociales des quartiers, le racisme est présent sur les causses et dans la ville. Le délire sécuritaire entretenu par la municipalité PS n’en est pas moins fort. Quant à la police, elle n’a pas fini de flinguer : la BAC de Millau a tué Nabil en juin 2012 dans un climat de déferlement de haine raciste sur les blogs des médias. Le NPA continuera à mobiliser dans le cadre du collectif « Justice et vérité pour Nabil » pour que ce crime ne soit pas classé « sans suite », et dans le cadre de la « liste anticapitaliste » pour mettre en avant l’unité de notre classe contre les capitalistes qui nous exploitent et les politiques racistes qui nous dressent les unEs contre les autres !

Beauvais (60) : c’est parti pour les municipales
Vendredi 13 décembre, un repas débat réunissant une quarantaine de personnes a eu lieu. Nous avons invité Serge Aberdam, conseiller municipal à Ivry-sur-Seine (94) qui a expliqué son rôle d’élu.
Quel rôle pour un élu NPA ? Pourquoi une liste NPA sur Beauvais ? Construire une opposition de gauche à ce gouvernement, faire converger les luttes dans lesquelles nous sommes investis, être les porte-parole des mobilisations locales dans les conseils municipaux, tel est l’enjeu.

Nos articles sont publiés sous licence Créative Commons. Voir les détails.