La révolution continue ! Moubarak dégage !

Des centaines de milliers d'Egyptiens manifestent en ce moment au Caire, à Suez, Alexandrie, Assiout, Louxor, Mansoura, Menoufiya, Mahalla pour réclamer à nouveau le départ de Moubarak et la fin de son régime. La révolution égyptienne continue malgré les attaques violentes de la contre révolution !

2  jours durant, de soi-disant manifestants pro-Moubarak, en réalité des milices de son parti et une partie de son appareil répressif, se sont adonnés à la violence dans les rues du Caire pour essayer d'en chasser le peuple mobilisé.

Place Tahrir au Caire, les manifestants ont résisté des heures durant aux assauts des nervis de Moubarak, les repoussant à chaque fois. Le bilan a été lourd, avec au moins une dizaine de morts et plus de 1000 blessés.

La révolution arabe se répend comme une trainée de poudre, elle monte en puissance en Egypte. Plusieurs millions d'Egyptiens ont manifesté mardi dernier au Caire et des grandes villes pour crier haut et fort leur ras le bol de la dictature d'Hosni Moubarak, au pouvoir depuis 30 ans.

C'est à nouveau le cas aujourd'hui.

Ils doivent être entendus !

Depuis le 25 janvier, malgré une sanglante répression et le couvre-feu, le mur de la peur est tombé et les manifestations n'ont cessé de grossir et des comités de résistance populaire se mettent en place.

Comme en Tunisie, et dans plusieurs pays arabes, revendications sociales et démocratiques se mêlent : liberté d'expression, contre la vie chère, un emploi pour tous.

Les effets de la crise économique conjugués à la dictature sont devenus insupportables.

Le discours de Moubarak, le 1er février au soir, a été une manoeuvre pour gagner du temps et préparer la poursuite de son régime. 

Le peuple, la jeunesse, les travailleurs égypyiens ont besoin de notre soutien  face à la  répression et pour faire face aux manoeuvres des grandes puissances qui ont toujours soutenu Moubarak. C'est le sens des manifestations unitaires du samedi 5 février.

Pour le NPA, Moubarak doit partir sans attendre la fin de son mandat présidentiel et tout son régime avec. C'est le peuple égyptien qui doit prendre les rênes du pouvoir !

Moubarak, pas touche au peuple égyptien ! Dégage !

 

Licence créative commons

Nos articles sont publiés sous licence Créative Commons. Voir les détails.