La poste, un bien public privatisé....

Le vote final sur le changement de statutde La Poste devait avoir lieu à l’Assemblée nationale mardi 12 janvier. Ce service public devient une société anonyme qui pourra avoir maintenant sans entraves le même comportement que n’importe quelle entreprise de droit privé. L’énorme mobilisation des usagers (2,3 millions de signatures à la votation) et celle des postiers n’ont pas fait reculer le gouvernement qui s’est contenté de promettre que les capitaux entrants resteront publics. Des engagements similaires pris pour France Télécom, EDF et GDF n’ont pas été tenus. Le gouvernement dit vouloir préparer La Poste à la directive postale européenne qui prévoit l’ouverture totale à la concurrence, incluant les lettres de moins de 50 grammes, en 2011. Avec son nouveau statut, comme ses concurrents, La Poste ne s’intéressera plus qu’au courrier rentable, celui des grosses agglomérations. Elle accentuera les fermetures de bureaux ruraux et la réduction de personnel. C’est bien le service public qu’ils veulent assassiner.

Licence créative commons

Nos articles sont publiés sous licence Créative Commons. Voir les détails.