La grève continue chez MBF Technologies à Saint Claude : "On ne lâche rien"

La grève continue chez MBF Technologie à Saint Claude dans le Jura et entre dans sa cinquième semaine.

Les grévistes réunis en assemblée générale ont rejeté un protocole d’accord négocié à Paris entre représentants du gouvernement et des constructeurs automobiles donneurs d'ordre, la direction du groupe Arche et les fédérations syndicales CGT,CFDT et FO.

Ce protocole d’accord remplaçait les 199 suppressions d’emploi annoncées par des «départs volontaires» visant 130 personnes. L’appellation était différente mais le groupe Arche maintenait bel et bien son plan massif de suppressions d’emploi. Toutes les propositions contenues dans ce protocole d’accord et présentées par les représentants des fédérations syndicales de la métallurgie ont été sifflées par les grévistes pendant l'assemblée générale

C’est ce qu’ont refusé les travailleurs de MBF Technologies qui maintiennent l’intégralité de leurs revendications; paiement à 100% des jours de grève, retour des projets transférés en Aveyron, la pérennité du site et le maintien des emplois, l’augmentation des commandes des donneurs d’ordre Renault et PSA. Ils ne veulent pas de primes de départ mais garder leur emploi.

«On ne lâche rien» ont clamé les grévistes lors de cette assemblée générale

Licence créative commons

Nos articles sont publiés sous licence Créative Commons. Voir les détails.