Hôpital Charles Foix (94) : le combat continue !

Le 12 mars 2010, suite à l’occupation du siège de l’AP-HP, l’intersyndicale (CGT, SUD, CFDT et FO) a obtenu du Directeur Général (Benoit Leclercq) la suspension du plan stratégique. Dans les faits, les opérations du plan stratégique n’ont pas été suspendues (fusion de 37 établissements en 12 groupes, restructurations, etc..).

Le 18 mars au matin, plus de 300 personnes (administratifs, ouvriers, soignants, médicaux et paramédicaux) avec les syndicats (CGT, SUD, CFDT et FO) ont décidé d’interrompre une réunion de la Commission de Surveillance (Conseil d’Administration local) pour dire non:

  • à la fusion entre l’hôpital Charles Foix et celui de la Salpétrière
  • à la suppression de centaines d’emplois
  • à la perte de 400 lits (près de la moitié des lits budgétés) due à la fusion et à l’ouverture du nouveau secteur de Moyen Séjour à l’hôpital Rothchild.
  • aux restructurations
  • à la disparition de l’hôpital Charles Foix

L’hôpital Charles Foix, à vocation gériatrique, se trouverait sacrifié au nom de la logique comptable. Le prétexte invoqué est la vétusté des locaux dont la réhabilitation nécessiterait un investissement de 400 millions d’euros ainsi que la difficulté de recrutement de personnel. Depuis 18 mois, l’Institut de la Longévité est en chantier avec un ouverture prévue fin 2010. Cet Institut est en grande partie financé par l’Etat, les collectivités territoriales et locales.

Sur le Val de Marne, d’ici 2015, se dessine une augmentation de la population des personnes âgées: + 18% de 60 à 74 ans, + 10,5 % de 75 à 84 ans et 62 % de 85 et plus. Logiquement, les besoins devraient donc augmenter. Le personnel a du mal à comprendre que l’on sacrifie la gériatrie au motif qu’elle n’est pas rentable dans le public alors qu’elle l’est dans le privé! Pour exemple, le groupe KORIAN réalise un chiffre d’affaires en 2009 de 212 M € soit une augmentation de 10,3 % par rapport à 2008 et que le groupe ORPEA réalise 843,3 M € en 2009 soit une augmentation de 20,1 %.

Comme le dit Olivier Besancenot: «Avec une augmentation de 30% des bénéfices en bourse, des actionnaires de maisons de retraite, ces groupes sont de véritables vautours. Il y a actuellement des actionnaires des maisons de retraite privées qui se font un argent extraordinaire sur les dos de nos anciens, et nous on est là pour réclamer un service public du 4ème âge.»

Seul Olivier Besancenot s’est exprimé sur ce sujet dans la campagne des Présidentielles et dans les Régionales.

Il faut aussi noter que le personnel a aussi du mal àcomprendre la position de Pierre Gosnat (député maire d’Ivry) et celle de Christian Favier (Président PCF du Conseil Général du Val de Marne) dans leur soutien à leur lutte alors que va s’installer sur les terrains de l’hôpital public 2 EHPAD privés d’une capacité de 120 lits diminuant d’autant plus le nombre de lits «Long Séjour» sur l’établissement: Christian Favier ayant accordé l’autorisation sanitaire pour ces 2 EHPAD et Pierre Gosnat ayant délivré le permis de construire.

L’inquiétude s’instaure aussi auprès des familles de résidents à qui la Direction de l’hôpital a demandé pour les cas dits d’handicap léger (GIR 5 & 6) de trouver une solution dans le secteur privé.

En fin de soirée, un rendez-vous a pu être pris avec le Directeur Général le 22 mars mais cela a abouti àun dialogue de sourd. Le Directeur Général bottant en touche sur la réunion prévue le 26 mars portant sur la Gérontologie.

Au cours de cette réunion, la présence de représentants du corps médical au sein de la délégation des représentants syndicaux du personnel a quelque peu bousculéles argumentations avancées de la Direction générale ainsi que les objectifs de restructuration.

Le personnel de l’hôpital Charles Foix a décidé de maintenir la pression et en appelle à un nouveau rassemblement le 8 avril 2010 (2ème réunion sur la gériatrie) devant le siège de l’AP-HP avenue Victoria.

Licence créative commons

Nos articles sont publiés sous licence Créative Commons. Voir les détails.