GSK-Evreux en grève totale mercredi 11 mars: Solidarité !

Les 3 portes d’entrée du site sont bloquées par les salariés en grève. Il se battent contre les 800 licenciements et pour leur dignité. 600 salariés grévistes bloquent les entrées des 3 portes en permanence toute la journée en se relayant, depuis mercredi 11 mars.

En effet, les négociations entre la direction et les syndicats piétinent. Par contre les 800 licenciements sont confirmés par la direction qui ne veut rien lâcher : même la prime de 10 000 euros comme préjudice moral demandée par les syndicats pour tous les salariés est refusée par la direction.

Un fort mécontentement à la base s’était déjà exprimé par une grève spontanée, de 2 heures sur le tas, des salariés de la production il y a 2 semaines. C’est ce mouvement à la base qui explique aujourd’hui la grève massive et le blocage des 3 portes avec le soutien des syndicats CGT, CFDT,UNSA, FO et CGC.

Une délégation du NPA-Evreux leur apporte leur soutien chaque jour. Les salariés en grève ont raison !

Depuis des années il ont rempli et même dépassé les objectifs de la production ; aujourd’hui la direction, aux ordres des actionnaires, a décidé de les jeter à la rue comme des kleenex.

Les grévistes sont plus déterminés que jamais à ne pas se laisser berner par la direction et tiennent à décider eux-mêmes de leur action en fonction des résultats des négociations en cours au siège national.

Plus que jamais il faut une loi qui interdise les licenciements pour les entreprises qui font du profit comme GSK !

Licence créative commons

Nos articles sont publiés sous licence Créative Commons. Voir les détails.